L'Américaine, 40 ans, a été battue par la Française Harmony Tan (WTA 115) 7-5, 1-6, 7-6 (10/7) en 3h11. "Physiquement, je ne m'en suis pas mal sortie. C'est vrai que les deux derniers points, j'ai souffert (sourires). Je me déplace bien, je renvoie beaucoup de balles qu'il faut aller chercher. Mais je ne me suis pas entraînée pour des matchs de trois heures", a expliqué Serena Williams en conférence de presse. "C'est, je pense, là que j'ai fait une erreur. Sur les points clés du match, il faut toujours être prête mentalement à les gagner. Je l'ai pas mal fait sur peut-être un ou deux de ces points, mais ce n'était clairement pas suffisant." Des carences qui proviennent de sa longue absence. "Absolument ! En jouant une semaine sur deux, sur trois ou même sur quatre, on gagne toujours un peu d'efficacité. Cela étant dit, je pense avoir pas mal joué certains des points clés. Pas tous, mais certains oui. Il y en a où j'aurais certainement pu mieux faire. Il faut se dire que si j'avais joué des matchs, je n'aurais pas manqué certains de ces points ni perdu le match. Mais aujourd'hui, j'ai tout donné. Peut être que si j'avais joué demain j'en aurais donné plus, peut-être que la semaine dernière j'en aurais donné plus... Mais aujourd'hui je ne pouvais pas. Il vient un moment où il faut savoir s'en satisfaire. Et c'est tout ce que je peux faire. Je ne pouvais pas faire plus aujourd'hui." (Belga)

L'Américaine, 40 ans, a été battue par la Française Harmony Tan (WTA 115) 7-5, 1-6, 7-6 (10/7) en 3h11. "Physiquement, je ne m'en suis pas mal sortie. C'est vrai que les deux derniers points, j'ai souffert (sourires). Je me déplace bien, je renvoie beaucoup de balles qu'il faut aller chercher. Mais je ne me suis pas entraînée pour des matchs de trois heures", a expliqué Serena Williams en conférence de presse. "C'est, je pense, là que j'ai fait une erreur. Sur les points clés du match, il faut toujours être prête mentalement à les gagner. Je l'ai pas mal fait sur peut-être un ou deux de ces points, mais ce n'était clairement pas suffisant." Des carences qui proviennent de sa longue absence. "Absolument ! En jouant une semaine sur deux, sur trois ou même sur quatre, on gagne toujours un peu d'efficacité. Cela étant dit, je pense avoir pas mal joué certains des points clés. Pas tous, mais certains oui. Il y en a où j'aurais certainement pu mieux faire. Il faut se dire que si j'avais joué des matchs, je n'aurais pas manqué certains de ces points ni perdu le match. Mais aujourd'hui, j'ai tout donné. Peut être que si j'avais joué demain j'en aurais donné plus, peut-être que la semaine dernière j'en aurais donné plus... Mais aujourd'hui je ne pouvais pas. Il vient un moment où il faut savoir s'en satisfaire. Et c'est tout ce que je peux faire. Je ne pouvais pas faire plus aujourd'hui." (Belga)