"J'ai eu affaire à de grands adversaires", poursuit Nibali. "Carapaz était en très grande forme et il a fait une course parfaite avec la Movistar. A Courmayeur, nous avons commis une petite erreur, nous sommes peut-être trop marqués, mais Richard n'a rien volé. Quelques mois seulement ont passé depuis mon accident de l'Alpe d'Huez et ma blessure au dos. Revenir dans la lutte pour le classement général n'était pas évident. Je me suis battu jusqu'au bout. Le Tour de France ? Mon désir de courir le Giro et le Tour a beaucoup fait parler. Mais j'ai toujours dit que le Giro était mon premier objectif. Je verrai comment je récupèrerai. Pour le Tour, il m'est difficile de penser au classement général, je me concentrerai peut-être sur les étapes et le maillot à pois." (Belga)