Au départ, Stuyven possédait 13 secondes d'avance sur Colbrelli, 18 sur le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana), 19 sur Lampaert et 20 sur le Suisse Marc Hirschi (Sunweb). Avec trois ascensions dans la première moitié de la course, le parcours inspirait le Danois Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), vainqueur samedi, et son compatriote Mads Pedersen (Trek-Segafredo), équipier de Stuyven. Le duo s'échappait après 5 kilomètres. Une trentaine de kilomètres plus loin, Jenthe Biermans (Katusha-Alpecin), le Danois Magnus Cort Nielsen (Astana), le Français Nans Peters (AG2R La Mondiale) et le Polonais Kamil Gradek (CCC) se joignaient à eux. Le peloton, emmené par Trek Segafredo, ne laissait pas l'écart dépasser les 2 minutes. Les Sunweb, pour Hirschi, se chargeaient ensuite de la poursuite. L'échappée prenait fin à 70 km de l'arrivée. Stuyven tenait bon dans les trois difficultés du jour, la Neue Ausspanne, le Ruppberg et l'Oberhof. Le Néerlandais Ben Gastauer (AG2R La Mondiale) puis l'Allemand Joshua Huppertz (Lotto Kern Haus) tentaient leur chance, en vain. Stuyven ne craquait pas lorsque Vincenzo Nibali haussait le rythme pour favoriser Colbrelli. La victoire de l'étape se jouait dans un sprint massif. Colbrelli se montrait le plus rapide devant Lampaert et Kristoff. Stuyven prenait la cinquième place, suffisant pour décrocher la victoire finale avec 3 secondes sur Colbrelli et 13 sur Lampaert. Jens Keukeleire (Lotto Soudal) est dixième à 23 secondes. Stuyven, 27 ans, décroche le 7e succès de sa carrière, le premier de la saison. Il n'avait encore jamais remporté le classement général d'une épreuve par étapes. Le Tour d'Allemagne est réapparu l'an dernier dans le calendrier avec la victoire du Slovène Matej Mohoric. (Belga)