Selon Trek-Segafredo, Stuyven a le Tour de France dans sa ligne de mire, mais les classiques constitueront son objectif principal. "Je suis heureux qu'ils aient établi un calendrier, nous avons à présent des perspectives et un avenir", a expliqué Stuyven. "Bien sûr, c'est une nouvelle situation pour tout le monde, donc c'est dur de savoir si cela te conviendra ou pas, mais je pense nous sommes tous impatients et avons faim de courir à nouveau. Avoir un calendrier nous permet de commencer à planifier les entraînements et nous donne un objectif pour essayer d'atteindre notre meilleur niveau à nouveau." Vainqueur du Circuit Het Nieuwsblad en février, Stuyven visera à nouveau les classiques une fois que la saison reprendra. "Elles constituent toujours mon objectif principal, ce sera une courte période avec beaucoup de courses, donc il sera important de trouver un équilibre entre courses, repos et un peu d'entraînement. Personne ne sait ce que courir les classiques en octobre donnera, mais de ce que je me souviens de ces dernières années, le temps en octobre était plutôt okay en Belgique. Il y a un peu plus de chances de mauvais temps, mais de la pluie et un peu de froid ne me dérangent pas." (Belga)

Selon Trek-Segafredo, Stuyven a le Tour de France dans sa ligne de mire, mais les classiques constitueront son objectif principal. "Je suis heureux qu'ils aient établi un calendrier, nous avons à présent des perspectives et un avenir", a expliqué Stuyven. "Bien sûr, c'est une nouvelle situation pour tout le monde, donc c'est dur de savoir si cela te conviendra ou pas, mais je pense nous sommes tous impatients et avons faim de courir à nouveau. Avoir un calendrier nous permet de commencer à planifier les entraînements et nous donne un objectif pour essayer d'atteindre notre meilleur niveau à nouveau." Vainqueur du Circuit Het Nieuwsblad en février, Stuyven visera à nouveau les classiques une fois que la saison reprendra. "Elles constituent toujours mon objectif principal, ce sera une courte période avec beaucoup de courses, donc il sera important de trouver un équilibre entre courses, repos et un peu d'entraînement. Personne ne sait ce que courir les classiques en octobre donnera, mais de ce que je me souviens de ces dernières années, le temps en octobre était plutôt okay en Belgique. Il y a un peu plus de chances de mauvais temps, mais de la pluie et un peu de froid ne me dérangent pas." (Belga)