Cette première étape de moyenne montagne avec 4.000 mètres de dénivelé positif n'a pas effrayé le néo-pro Kobe Goossens (Lotto Soudal), qui est parti à l'attaque avec six autres coureurs. Quatre hommes étaient venus se joindre à ce groupe de tête qui possédait 2:55 d'avance sur le peloton à 55 km de l'arrivée. Movistar, UAE Emrates et Astana ont lancé la chasse et les fuyards étaient sur le point d'être repris quand Loïc Vliegen (Circus-Wanty Gobert) a entamé seul la plus difficile montée de la journée, le Puerto de las Palomas (10km à 6,6%). Mais cette action a été annihilée quelques kilomètres plus loin. Le duo Landa et Fuglsang a directement pris les devants dans l'ascension distançant leurs principaux rivaux, les Movistar Marc Soler et Enric Mas. Au sommet, à un peu plus de 6 km de l'arrivée, ils avaient pratiquement une minute d'avance sur le premier groupe de poursuivants qui comprenait dans ses rangs Teuns et Harm Vanhoucke (Lotto Soudal), qui terminera 9e à 1:03. L'arrivée était jugée au sommet d'une côte étroite de 700 mètres à 9% de dénivelé de moyenne où Fuglsang a pris six secondes d'avance sur son compagnon d'échappée. Tenant du titre, le Danois prend la tête du classement général. Jeudi, la 2e étape reliera Séville à Iznajar au long d'un parcours de 198,1 km. Le Tour d'Andalousie s'achève dimanche par un contre-la-montre individuel de 13 km à Mijas. (Belga)

Cette première étape de moyenne montagne avec 4.000 mètres de dénivelé positif n'a pas effrayé le néo-pro Kobe Goossens (Lotto Soudal), qui est parti à l'attaque avec six autres coureurs. Quatre hommes étaient venus se joindre à ce groupe de tête qui possédait 2:55 d'avance sur le peloton à 55 km de l'arrivée. Movistar, UAE Emrates et Astana ont lancé la chasse et les fuyards étaient sur le point d'être repris quand Loïc Vliegen (Circus-Wanty Gobert) a entamé seul la plus difficile montée de la journée, le Puerto de las Palomas (10km à 6,6%). Mais cette action a été annihilée quelques kilomètres plus loin. Le duo Landa et Fuglsang a directement pris les devants dans l'ascension distançant leurs principaux rivaux, les Movistar Marc Soler et Enric Mas. Au sommet, à un peu plus de 6 km de l'arrivée, ils avaient pratiquement une minute d'avance sur le premier groupe de poursuivants qui comprenait dans ses rangs Teuns et Harm Vanhoucke (Lotto Soudal), qui terminera 9e à 1:03. L'arrivée était jugée au sommet d'une côte étroite de 700 mètres à 9% de dénivelé de moyenne où Fuglsang a pris six secondes d'avance sur son compagnon d'échappée. Tenant du titre, le Danois prend la tête du classement général. Jeudi, la 2e étape reliera Séville à Iznajar au long d'un parcours de 198,1 km. Le Tour d'Andalousie s'achève dimanche par un contre-la-montre individuel de 13 km à Mijas. (Belga)