"Le football danois bénéficie de beaucoup de sympathie en Belgique, et le FC Copenhague également", a-t-il ainsi assuré. "J'ai donc décidé de profondément réfléchir à sa proposition, quand celle-ci m'est parvenue. Les premiers contacts datent d'il y a environ un mois. Mais tout s'est subitement accéléré la semaine dernière."

"Un coach n'est rien d'autre qu'un passant"

Le FC Copenhague a raflé ses neuf titres au cours des douze dernières saisons. "C'est un club qu'on peut comparer avec... Anderlecht", selon Ariël Jacobs (58 ans)."Je suis habitué à la pression qu'on y subit. Les ambitions sont exactement les mêmes. A moi de les réaliser avec mon staff et les joueurs. Un coach n'est toutefois rien d'autre qu'un passant. Il veut bien sûr gagner tous les matches, et offrir du grand spectacle, mais cela ne réussit pas toujours. Ce qui compte en réalité le plus dans un club c'est son âme et sa tradition. Je m'efforcerai de les préserver, tout en apportant ma petite touche perso diegemoise."

Ariël Jacobs aura été au poste pendant 4,5 ans à Anderlecht, qu'il a quitté avec deux titres et une coupe en poche. Le Néerlandais John van den Brom lui a succédé.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Le football danois bénéficie de beaucoup de sympathie en Belgique, et le FC Copenhague également", a-t-il ainsi assuré. "J'ai donc décidé de profondément réfléchir à sa proposition, quand celle-ci m'est parvenue. Les premiers contacts datent d'il y a environ un mois. Mais tout s'est subitement accéléré la semaine dernière.""Un coach n'est rien d'autre qu'un passant"Le FC Copenhague a raflé ses neuf titres au cours des douze dernières saisons. "C'est un club qu'on peut comparer avec... Anderlecht", selon Ariël Jacobs (58 ans)."Je suis habitué à la pression qu'on y subit. Les ambitions sont exactement les mêmes. A moi de les réaliser avec mon staff et les joueurs. Un coach n'est toutefois rien d'autre qu'un passant. Il veut bien sûr gagner tous les matches, et offrir du grand spectacle, mais cela ne réussit pas toujours. Ce qui compte en réalité le plus dans un club c'est son âme et sa tradition. Je m'efforcerai de les préserver, tout en apportant ma petite touche perso diegemoise." Ariël Jacobs aura été au poste pendant 4,5 ans à Anderlecht, qu'il a quitté avec deux titres et une coupe en poche. Le Néerlandais John van den Brom lui a succédé. Sportfootmagazine.be, avec Belga