Au coup de sifflet final Yves Serneels, pourtant toujours très calme a laissé aller sa joie de manière expansive : "C'est difficile de mettre des mots ces émotions. Pendant ces sept minutes d'arrêts de jeu, la tension était très élevée et quand j'ai entendu le coup de sifflet final, j'ai eu une absence, j'étais hors du monde", a expliqué le sélectionneur. Maintenant que l'euphorie due à la qualification s'est un peu estompée, les esprits se sont tournés vers le prochain adversaire : la Suède, que les Flames affronteront vendredi. En raison de la chaleur intense qui sévit à Wigan et dans les environs, l'entraînement, initialement prévu à l'extérieur, a eu lieu à l'intérieur. Laura De Neve, qui n'a pas joué contre l'Italie en raison d'une blessure à la fesse, a pu participer à l'essentiel de l'entraînement en compagnie des Flames qui n'ont pas joué lundi soir. La défenseuse centrale semble donc prête pour vendredi. "Elle n'était pas à 100 % et si elle avait joué, elle aurait pu se blesser après 15 minutes et être forfait pour les quarts de finale. Sinon, aucun signe de blessure nulle part, pour le moment", a conclu Yves Serneels. (Belga)

Au coup de sifflet final Yves Serneels, pourtant toujours très calme a laissé aller sa joie de manière expansive : "C'est difficile de mettre des mots ces émotions. Pendant ces sept minutes d'arrêts de jeu, la tension était très élevée et quand j'ai entendu le coup de sifflet final, j'ai eu une absence, j'étais hors du monde", a expliqué le sélectionneur. Maintenant que l'euphorie due à la qualification s'est un peu estompée, les esprits se sont tournés vers le prochain adversaire : la Suède, que les Flames affronteront vendredi. En raison de la chaleur intense qui sévit à Wigan et dans les environs, l'entraînement, initialement prévu à l'extérieur, a eu lieu à l'intérieur. Laura De Neve, qui n'a pas joué contre l'Italie en raison d'une blessure à la fesse, a pu participer à l'essentiel de l'entraînement en compagnie des Flames qui n'ont pas joué lundi soir. La défenseuse centrale semble donc prête pour vendredi. "Elle n'était pas à 100 % et si elle avait joué, elle aurait pu se blesser après 15 minutes et être forfait pour les quarts de finale. Sinon, aucun signe de blessure nulle part, pour le moment", a conclu Yves Serneels. (Belga)