L'entraîneur Ivan Leko était de retour sur les terrains brugeois après avoir été interpellé mercredi dans le cadre de l'instruction Organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption privée dans le milieu du football.

Inculpé de blanchiment d'argent, il a été libéré après audition par le juge d'instruction. Pendant sa période de garde à vue, l'entraîneur adjoint Rudi Cossey a assuré la direction des entraînements.

Après la session de vendredi, Leko a salué les supporters, leur serrant la main et leur proposant des selfies. Dans un premier temps, Leko a snobé la presse avant de réapparaître quelques minutes plus tard et réagir brièvement."J'ai été vraiment choqué, c'était particulièrement difficile pour mes amis et ma famille, c'est une expérience que personne ne doit jamais vivre. Je ne méritais pas cela", a-t-il indiqué à propos de son interpellation. "Mais ma priorité reste ce club. Je reviendrai plus fort."

Leko n'a pas précisé s'il envisageait des actions pour répondre aux dommages occasionnés à son image ces derniers jours, comme l'avait annoncé son avocat Walter Van Steenbrugge jeudi soir.