La nouvelle série d'auditions de cette semaine vise à confronter les différents suspects et les personnalités impliquées aux déclarations de l'agent de joueurs Dejan Veljkovic, qui a un statut de "repenti" dans cette affaire, via lequel il s'est engagé à collaborer pleinement. La nouvelle ronde d'interrogations doit également confronter les dires de chacun avec tous les éléments du dossier rassemblés jusqu'ici. Leko, coach d'OHL puis de Saint-Trond et du FC Bruges ces dernières années dans la plus haute division du football belge, avait déjà été interrogé sur ses rémunérations lorsqu'il était actif pour l'équipe louvaniste et avait par ailleurs Veljkovic comme agent. Récemment, le Croate a quitté le Club de Bruges pour une formation aux Emirats arabes unis, Al Ain. En octobre dernier, l'entraineur qui a construit l'essentiel de sa carrière en Belgique avait été interpellé et auditionné, au moment où la vaste enquête a été rendue publique. Un volet de l'enquête concerne des suspicions de matches truqués et de corruption, un autre de possibles paiements frauduleux et du blanchiment. Leko a été inculpé en octobre, pour blanchiment d'argent. Il avait passé une nuit en cellule, avant d'être remis en liberté sans conditions. (Belga)