"Je dois faire attention à ce que je vais dire", a averti De Witte. "La perquisition m'a surpris. Les enquêteurs ont été très pointilleux et minutieux. Il doit y avoir une raison à cela, il ne peut en être autrement. Le parquet ne déciderait pas une telle action sans avoir ses raisons." Ivan De Witte a confirmé qu'à l'arrivée des enquêteurs, le directeur Michel Louwagie était toujours en négociations avec Jess Thorup, mais n'a pas voulu en dire beaucoup plus à ce sujet. "Même si cela a été un choc", a-t-il déclaré. Le président n'avait également aucune idée de ce que cette affaire pourrait avoir comme conséquence pour le football belge. "En premier lieu, c'est évidemment une très mauvaise chose pour le football belge. Mais d'un autre côté, cela peut aussi être positif. Les pratiques douteuses doivent être bannies du football." (Belga)