"Je pars encore ce soir pour Londres, car Greet (NdlR : Minnen, sa fiancée, qu'elle a battue en demi-finale) doit jouer en qualifs à partir de mardi et je veux être là pour la soutenir", a-t-elle expliqué à Belga. "Je me réjouis d'être à Wimbledon et de goûter notamment aux fraises à la crème. Si, si, je suis sérieuse. C'est une des choses que j'apprécie le plus à ce tournoi" a-t-elle souri. "J'ai aussi souvent bien joué au All England Club, avec cette victoire contre Muguruza (NdlR : au troisième tour en 2018) au rayon de mes plus beaux souvenirs. Si je continue sur cette lancée, je me dis que de belles choses sont possibles, même si beaucoup dépendra évidemment du tirage au sort". Alison Van Uytvanck pourrait ensuite tourner son regard vers une première participation aux Jeux Olympiques, à Tokyo, où il a été beaucoup question, ces derniers temps, d'un double avec Elise Mertens (WTA 17). "J'ai eu des contacts avec Elise", a-t-elle confirmé. "Nous en avons parlé, mais la balle est dans son camp. C'est elle qui a le droit de décider ce dont elle a envie, jouer en double dames ou en double mixte. Je devrais avoir plus de nouvelles d'ici quelques jours. On verra. Sinon, d'après les infos que j'ai reçues, le COIB devrait de toute manière entériner ma participation au simple. Je sais que les Jeux seront particuliers avec la pandémie du coronavirus, mais ce serait la toute première fois pour moi. Je n'étais pas à Rio et c'est un événement que tout sportif veut vivre dans une carrière". (Belga)

"Je pars encore ce soir pour Londres, car Greet (NdlR : Minnen, sa fiancée, qu'elle a battue en demi-finale) doit jouer en qualifs à partir de mardi et je veux être là pour la soutenir", a-t-elle expliqué à Belga. "Je me réjouis d'être à Wimbledon et de goûter notamment aux fraises à la crème. Si, si, je suis sérieuse. C'est une des choses que j'apprécie le plus à ce tournoi" a-t-elle souri. "J'ai aussi souvent bien joué au All England Club, avec cette victoire contre Muguruza (NdlR : au troisième tour en 2018) au rayon de mes plus beaux souvenirs. Si je continue sur cette lancée, je me dis que de belles choses sont possibles, même si beaucoup dépendra évidemment du tirage au sort". Alison Van Uytvanck pourrait ensuite tourner son regard vers une première participation aux Jeux Olympiques, à Tokyo, où il a été beaucoup question, ces derniers temps, d'un double avec Elise Mertens (WTA 17). "J'ai eu des contacts avec Elise", a-t-elle confirmé. "Nous en avons parlé, mais la balle est dans son camp. C'est elle qui a le droit de décider ce dont elle a envie, jouer en double dames ou en double mixte. Je devrais avoir plus de nouvelles d'ici quelques jours. On verra. Sinon, d'après les infos que j'ai reçues, le COIB devrait de toute manière entériner ma participation au simple. Je sais que les Jeux seront particuliers avec la pandémie du coronavirus, mais ce serait la toute première fois pour moi. Je n'étais pas à Rio et c'est un événement que tout sportif veut vivre dans une carrière". (Belga)