Il y avait un grand favori pour le 3000 m: détenteur d'une poignée de médailles à l'Euro, Henrik Ingebrigtsen prestait également sur sa piste d'entraînement. Kimeli, cependant, a fait une course tactiquement parfaite. Il a toujours semblé avoir tout sous contrôle avant de placer une attaque à 200 mètres de la fin. Dans la dernière ligne droite, il a même eu le temps de se retourner à plusieurs reprises pour voir où se trouvait Ingebrigtsen. Le Norvégien a terminé deuxième à 63 centièmes. "Super que j'aie pu amener le maximum de points à la Belgique", a réagi Kimeli. "Au début, c'était très lent et il y avait beaucoup de poussées et de tirages. Avec mon entraîneur Tim Moriau, on avait prévu que je n'attaque qu'à 100 mètres de la ligne, mais je me sentais si fort que je n'étais plus en mesure de me contrôler à 200 mètres de l'arrivée. Après ça, j'ai été capable de contrôler." Michael Obasuyi, coéquipier de Kimeli à Essenbeek-Hal, a également signé une bonne prestation en terminant deuxième du 110 mètres haies en 13.76. (Belga)