Kimeli a terminé 4e, juste devant Hendrix, dans une série remportée par l'Éthiopien Yomif Kejelcha en 13:10.72. Kimeli, 25 ans, a amélioré son meilleur temps personnel de près de trois secondes, lui qui avait couru en 13:21.09 à Palo Alto en mai 2018. Jeudi, il a réalisé la deuxième meilleure performance européenne de l'année et la 7e belge de tous les temps. Quant à Hendrix, 24 ans, il a surpris encore davantage en abaissant de dix secondes son chrono de référence (13:29.57 réalisé en avril 2018 à Azus). Il devient le 3e meilleur performeur continental de l'année avec le 8e temps belge de tous les temps. Si Kimeli et Hendrix ne sont pas dépassés par trois Belges entre temps, ils participeront au Qatar à leur première compétition majeure, Mondiaux et Jeux Olympiques confondus. Soufiane Bouchikhi, après un stage californien, n'est pas parvenu à atteindre la limite qualificative fixée à 21:40.00 sur 10.000 mètres. L'athlète du RFC Liège a dû abandonner en cours d'épreuve. (Belga)

Kimeli a terminé 4e, juste devant Hendrix, dans une série remportée par l'Éthiopien Yomif Kejelcha en 13:10.72. Kimeli, 25 ans, a amélioré son meilleur temps personnel de près de trois secondes, lui qui avait couru en 13:21.09 à Palo Alto en mai 2018. Jeudi, il a réalisé la deuxième meilleure performance européenne de l'année et la 7e belge de tous les temps. Quant à Hendrix, 24 ans, il a surpris encore davantage en abaissant de dix secondes son chrono de référence (13:29.57 réalisé en avril 2018 à Azus). Il devient le 3e meilleur performeur continental de l'année avec le 8e temps belge de tous les temps. Si Kimeli et Hendrix ne sont pas dépassés par trois Belges entre temps, ils participeront au Qatar à leur première compétition majeure, Mondiaux et Jeux Olympiques confondus. Soufiane Bouchikhi, après un stage californien, n'est pas parvenu à atteindre la limite qualificative fixée à 21:40.00 sur 10.000 mètres. L'athlète du RFC Liège a dû abandonner en cours d'épreuve. (Belga)