Disputé sous la chaleur mexicaine, la victoire chez les messieurs est revenue au meilleur marathonien du jour. Butterfield, seulement 15e à la sortie de l'eau, a progressivement résorbé son retard à vélo pour porter son coup d'estocade sur le marathon, couru en 2h38:29. Au final, le Bermudéen de 36 ans a couvert les 3,8 km de natation, les 180 km de vélo et les 42,195 km à pied en 7h44:01, soit un nouveau record de l'épreuve. En tête de la course durant la première moitié du parcours avec huit autres concurrents, Van Lierde et Heemeryck ont connu des sorts différents. Le lauréat d'Hawaii de 2013, vainqueur sur la péninsule du Yucatan en 2016, a posé son vélo en 3e position, à seulement 1:42 du Suédois Patrik Nilsson et à 8 secondes de l'Autrichien Michael Weiss, vainqueur en 2018, qui prendra la 2e place finale (2h50:34). Si Nilsson, épuisé, a rapidement dû jeter l'éponge, Weiss a un moment pensé pouvoir réussir le doublé avant de voir Butterfield lui ôter tout espoir. Van Lierde, à la recherche d'un 10e succès sur Ironman, toujours 3e au passage du semi-marathon, a ensuite connu un moment plus difficile et a reculé au classement pour terminer à la 6e place, en 7h59:43. Soit la 3e fois pour le triathlète de Menin qu'il descend sous la fameuse barrière des 8 heures depuis le début de sa belle carrière dont il mettra fin en 2020. Heemerijk a lui connu des problèmes de dérailleur à partir du 130e km à vélo. Devant plusieurs fois descendre de vélo pour changer ses développements, il a perdu de précieuses minutes, mais a néanmoins tenu à entamer son marathon où il a un moment couru en 4e position. A bout d'énergie, le Louvaniste a abandonné avant le passage du semi-marathon. Chez les dames, Carrie Lester a réalisé la course parfaite. En tête à la sortie de l'eau, la lauréate cette saison des Ironman de Nice et du Mont Tremblant au Canada, a continuellement accentué son avance sur ses plus proches poursuivantes pour s'imposer en 8h38:41, devant les Danoises Maja Stage Nielsen (8h52:26) et Michelle Vesterby (8h56:12). Alexandra Tondeur, 10e après la natation, est remontée à la 6e place avant de s'élancer sur le marathon, où la Stéphanoise a pu encore pu reprendre deux concurrentes, terminant en 9h03:10, à 24:29 de la gagnante du jour. A noter la victoire du Belge Tom De Bruyn au classement général des amateurs. Le Brabançon flamand, victorieux en 8h37:16 chez les 30-34 ans, s'est montré le meilleur de toutes les catégories d'âge, tandis que Thomas Vanhalst s'est lui classé 2e des 18-24 ans, en 9h03:22 (8e au général), s'assurant tous deux leur qualification pour la finale d'Hawaii en octobre 2020. (Belga)