Lange empoche là son 4e succès sur Ironman. Le double vainqueur d'Hawaï, notamment en 2018 lorsqu'il avait devancé Aernouts, a bouclé les 3,8 km de natation, 180 km à vélo et son marathon en 7h45:22. Un nouveau record de la course, essentiellement dû à son chrono sur marathon: 2h36:46. Le Suisse Jan Van Berkel a pris la 2e place (7h50:58) devant le Danois Daniel Baekkegard (7h52:59). Bart Aernouts, déjà 5e à la fin du vélo, a entamé son marathon prudemment, reculant de deux places après 10 km. Il a ensuite repris deux adversaires pour finir 5e, également sous la barrière magique des 8 heures, en 7h55:13. En raison de la crise sanitaire, Aernouts n'avait plus couru d'Ironman complet depuis octobre 2019 et sa 9e place à Hawaï. Chez les dames, la quadruple championne du monde d'Ironman, la Suissesse Daniela Ryf, s'est facilement imposée en 8h40:34, devant la Britannique Katrina Matthews (8h45:35) et l'Américaine Skye Moench (8h47:45). (Belga)

Lange empoche là son 4e succès sur Ironman. Le double vainqueur d'Hawaï, notamment en 2018 lorsqu'il avait devancé Aernouts, a bouclé les 3,8 km de natation, 180 km à vélo et son marathon en 7h45:22. Un nouveau record de la course, essentiellement dû à son chrono sur marathon: 2h36:46. Le Suisse Jan Van Berkel a pris la 2e place (7h50:58) devant le Danois Daniel Baekkegard (7h52:59). Bart Aernouts, déjà 5e à la fin du vélo, a entamé son marathon prudemment, reculant de deux places après 10 km. Il a ensuite repris deux adversaires pour finir 5e, également sous la barrière magique des 8 heures, en 7h55:13. En raison de la crise sanitaire, Aernouts n'avait plus couru d'Ironman complet depuis octobre 2019 et sa 9e place à Hawaï. Chez les dames, la quadruple championne du monde d'Ironman, la Suissesse Daniela Ryf, s'est facilement imposée en 8h40:34, devant la Britannique Katrina Matthews (8h45:35) et l'Américaine Skye Moench (8h47:45). (Belga)