Pour sa première expérience sur la distance Ironman (3,8 km natation, 180 km vélo et 42,195 km à pied), Van der Plas a dominé l'épreuve de bout en bout, établissant un nouveau record de l'épreuve en 8h31:55. Il a devancé Antoine Didier de plus de 9 minutes (8h40:58) et le vainqueur de la 1ère édition de 2019, Hans Van Den Buverie, de près de 20 minutes (8h50:31). En 2020, l'organisation avait été contrainte d'annuler l'épreuve en raison de la crise sanitaire. Côté féminin, Trenson n'a jamais été mise en difficulté. En 10h20:40, elle a aussi établi une nouvelle marque chronométrique. Sa plus proche poursuivante, Heidi Wouters a fini à près de 25 minutes, en 10h45:06, tandis que Maryanne Octave, victorieuse en 2019, a fini en 11h08:17. Comme en 2019, c'est la distance semi-Ironman (1,9 km natation, 90 km vélo et 21,1 km à pied) qui a recueilli le plus de succès auprès des participants (749 partants). Pamphiel Pareyn a inscrit son nom au palmarès de cette édition, s'imposant en 3h57:58, devant le Namurois Victor Alexandre (3h59:47) et l'Allemand Fabian Rahn (4h08:05). Chez les dames, Alexandra Tondeur n'a pas connu de concurrence, bouclant la distance en 4h41:24. Silke Baumer a mis 22 minutes de plus (5h03:22), la Néerlandaise Debbie Ammerlaan complétant le podium (5h06:44). (Belga)

Pour sa première expérience sur la distance Ironman (3,8 km natation, 180 km vélo et 42,195 km à pied), Van der Plas a dominé l'épreuve de bout en bout, établissant un nouveau record de l'épreuve en 8h31:55. Il a devancé Antoine Didier de plus de 9 minutes (8h40:58) et le vainqueur de la 1ère édition de 2019, Hans Van Den Buverie, de près de 20 minutes (8h50:31). En 2020, l'organisation avait été contrainte d'annuler l'épreuve en raison de la crise sanitaire. Côté féminin, Trenson n'a jamais été mise en difficulté. En 10h20:40, elle a aussi établi une nouvelle marque chronométrique. Sa plus proche poursuivante, Heidi Wouters a fini à près de 25 minutes, en 10h45:06, tandis que Maryanne Octave, victorieuse en 2019, a fini en 11h08:17. Comme en 2019, c'est la distance semi-Ironman (1,9 km natation, 90 km vélo et 21,1 km à pied) qui a recueilli le plus de succès auprès des participants (749 partants). Pamphiel Pareyn a inscrit son nom au palmarès de cette édition, s'imposant en 3h57:58, devant le Namurois Victor Alexandre (3h59:47) et l'Allemand Fabian Rahn (4h08:05). Chez les dames, Alexandra Tondeur n'a pas connu de concurrence, bouclant la distance en 4h41:24. Silke Baumer a mis 22 minutes de plus (5h03:22), la Néerlandaise Debbie Ammerlaan complétant le podium (5h06:44). (Belga)