Le championnat d'Ukraine n'a pas repris après la trêve hivernale en raison de l'invasion du pays par la Russie, qui a débuté le 24 février dernier. À Varsovie, le club de Kiev, 16 fois champion d'Ukraine, a battu le Legia Varsovie 3 à 1, lors d'une rencontre retransmise en direct par la télévision publique polonaise. Avant le coup d'envoi, les joueurs des deux équipes, tous couverts de drapeaux ukrainiens bleus et jaune, ont observé une minute de silence pour les victimes de l'invasion, au milieu d'une vingtaine de milliers de supporters. Les hymnes des deux pays ont retenti dans le stade du Legia dont l'une des tribunes a été recouverte d'une immense inscription "Stop the War" (Arrêtez la guerre). D'autres inscriptions clamaient "Stop Russia Now" (Arrêtez la Russie, maintenant). Le bénéfice du match et l'argent collecté pendant la rencontre doivent être transmis, via l'ambassade d'Ukraine en Pologne, aux organisations venant en aide aux Ukrainiens qui ont dû quitter leurs maisons pour trouver refuge dans d'autres villes de leur pays. Après Varsovie, le Dynamo Kiev devait se rendre à Istanbul pour jouer contre Galatasaray, puis à Bucarest. D'autres rencontres avaient été évoquées par le club de Kiev, notamment contre le Borussia Dortmund et le Dinamo Zagreb, mais aussi Manchester City, FC Barcelone, Paris SG, Milan AC, Benfica, Ajax Amsterdam, Sporting Lisbonne ou Bâle. (Belga)

Le championnat d'Ukraine n'a pas repris après la trêve hivernale en raison de l'invasion du pays par la Russie, qui a débuté le 24 février dernier. À Varsovie, le club de Kiev, 16 fois champion d'Ukraine, a battu le Legia Varsovie 3 à 1, lors d'une rencontre retransmise en direct par la télévision publique polonaise. Avant le coup d'envoi, les joueurs des deux équipes, tous couverts de drapeaux ukrainiens bleus et jaune, ont observé une minute de silence pour les victimes de l'invasion, au milieu d'une vingtaine de milliers de supporters. Les hymnes des deux pays ont retenti dans le stade du Legia dont l'une des tribunes a été recouverte d'une immense inscription "Stop the War" (Arrêtez la guerre). D'autres inscriptions clamaient "Stop Russia Now" (Arrêtez la Russie, maintenant). Le bénéfice du match et l'argent collecté pendant la rencontre doivent être transmis, via l'ambassade d'Ukraine en Pologne, aux organisations venant en aide aux Ukrainiens qui ont dû quitter leurs maisons pour trouver refuge dans d'autres villes de leur pays. Après Varsovie, le Dynamo Kiev devait se rendre à Istanbul pour jouer contre Galatasaray, puis à Bucarest. D'autres rencontres avaient été évoquées par le club de Kiev, notamment contre le Borussia Dortmund et le Dinamo Zagreb, mais aussi Manchester City, FC Barcelone, Paris SG, Milan AC, Benfica, Ajax Amsterdam, Sporting Lisbonne ou Bâle. (Belga)