Début mars, le match de barrage entre l'Ukraine et l'Écosse, prévu le 24 mars, avait déjà été reporté à la mi-juin, en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. La finale contre le pays de Galles devait avoir lieu quelques jours plus tard avec comme enjeu le billet pour le Qatar et une place dans le groupe B, aux côtés de l'Angleterre, de l'Iran et des États-Unis. "Nous ne voulons certainement pas jouer les victimes, mais la question est de savoir comment nous pouvons jouer des matches aussi importants alors que nous sommes restés inactifs pendant si longtemps", a déclaré le milieu défensif du Shakhtar Donetsk, qui a joué son dernier match en décembre. "Tout footballeur sait que lorsqu'on revient de blessure, le temps passé en salle de sport n'a pas beaucoup d'importance. Jouer un match avec enjeu est une chose complètement différente. En plus, nous devons disputer deux matches intenses en quatre jours si nous voulons aller au Qatar. Je pense qu'il sera très difficile d'obtenir un bon résultat. J'espère que l'UEFA et la FIFA nous donneront plus de temps pour nous préparer, en programmant les barrages plus tard", a conclu l'international ukrainien à 69 reprises. (Belga)

Début mars, le match de barrage entre l'Ukraine et l'Écosse, prévu le 24 mars, avait déjà été reporté à la mi-juin, en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. La finale contre le pays de Galles devait avoir lieu quelques jours plus tard avec comme enjeu le billet pour le Qatar et une place dans le groupe B, aux côtés de l'Angleterre, de l'Iran et des États-Unis. "Nous ne voulons certainement pas jouer les victimes, mais la question est de savoir comment nous pouvons jouer des matches aussi importants alors que nous sommes restés inactifs pendant si longtemps", a déclaré le milieu défensif du Shakhtar Donetsk, qui a joué son dernier match en décembre. "Tout footballeur sait que lorsqu'on revient de blessure, le temps passé en salle de sport n'a pas beaucoup d'importance. Jouer un match avec enjeu est une chose complètement différente. En plus, nous devons disputer deux matches intenses en quatre jours si nous voulons aller au Qatar. Je pense qu'il sera très difficile d'obtenir un bon résultat. J'espère que l'UEFA et la FIFA nous donneront plus de temps pour nous préparer, en programmant les barrages plus tard", a conclu l'international ukrainien à 69 reprises. (Belga)