Cette décision, également valable pour la Ligue des Champions féminine, intervient après celle de la FIFA, la fédération internationale, qui permet aux joueurs de quitter librement les clubs concernés, au regard de l'invasion russe en Ukraine. (Belga)

Cette décision, également valable pour la Ligue des Champions féminine, intervient après celle de la FIFA, la fédération internationale, qui permet aux joueurs de quitter librement les clubs concernés, au regard de l'invasion russe en Ukraine. (Belga)