La formation belge du WorldTour compte sur le Sud-Africain Louis Meintjes pour assouvir ses objectifs. "Nous voulons gagner une étape aussi", a ajouté Aike Visbeek, le manager, mercredi lors d'un point presse dans la capitale danoise, misant sur le Norvégien Alexander Kristoff, pour son 9e Tour de France où il totalise quatre victoires d'étape dont celle à Nice en 2020 avec un maillot jaune en prime. En 2018, il s'était imposé sur les Champs-Élysées. Meintjes a terminé 14e au général l'an dernier et tentera un top 10 pour la 3e fois après deux 8e place en 2016 et 2017. Aike Visbeek est revenu aussi sur l'éviction de Quinten Hermans. "L'ambiance s'est détériorée ces dernières semaines et ces derniers mois. Le Tour, c'est rester ensemble pendant presqu'un mois. On ne voulait pas que l'ambiance se détériore encore plus". Le départ de Quinten Hermans en fin de saison et la façon surtout dont cela a été géré sont les raisons principales du conflit entre les deux parties. "L'équipe pense que je crée une mauvaise ambiance, mais je ne comprends pas pourquoi", avait réagi Hermans. "J'ai lu oui. Il ne doit pas dire qu'il ne sait pas. Cette réaction nous conforte dans notre décision de le laisser à la maison", a ajouté Aike Visbeek qui veut "une équipe soudée et prête à se battre l'un pour l'autre au Tour de France plutôt que d'envoyer juste les huit meilleurs." Kobe Goossens sera le seul Belge du côté d'Intermarché-Wanty Gobert Matériaux pour son premier Tour. Le Néerlandais Taco van der Hoorn, le Français Adrien Petit, l'Italien Andrea Pasqualone, l'Allemand Georg Zimmermann et le Norvégien Sven Erik Bystrom complètent la sélection. (Belga)

La formation belge du WorldTour compte sur le Sud-Africain Louis Meintjes pour assouvir ses objectifs. "Nous voulons gagner une étape aussi", a ajouté Aike Visbeek, le manager, mercredi lors d'un point presse dans la capitale danoise, misant sur le Norvégien Alexander Kristoff, pour son 9e Tour de France où il totalise quatre victoires d'étape dont celle à Nice en 2020 avec un maillot jaune en prime. En 2018, il s'était imposé sur les Champs-Élysées. Meintjes a terminé 14e au général l'an dernier et tentera un top 10 pour la 3e fois après deux 8e place en 2016 et 2017. Aike Visbeek est revenu aussi sur l'éviction de Quinten Hermans. "L'ambiance s'est détériorée ces dernières semaines et ces derniers mois. Le Tour, c'est rester ensemble pendant presqu'un mois. On ne voulait pas que l'ambiance se détériore encore plus". Le départ de Quinten Hermans en fin de saison et la façon surtout dont cela a été géré sont les raisons principales du conflit entre les deux parties. "L'équipe pense que je crée une mauvaise ambiance, mais je ne comprends pas pourquoi", avait réagi Hermans. "J'ai lu oui. Il ne doit pas dire qu'il ne sait pas. Cette réaction nous conforte dans notre décision de le laisser à la maison", a ajouté Aike Visbeek qui veut "une équipe soudée et prête à se battre l'un pour l'autre au Tour de France plutôt que d'envoyer juste les huit meilleurs." Kobe Goossens sera le seul Belge du côté d'Intermarché-Wanty Gobert Matériaux pour son premier Tour. Le Néerlandais Taco van der Hoorn, le Français Adrien Petit, l'Italien Andrea Pasqualone, l'Allemand Georg Zimmermann et le Norvégien Sven Erik Bystrom complètent la sélection. (Belga)