Selon l'agence de presse biélorusse Belta, Loukachenko a déclaré qu'il compte faire traîner l'affaire devant les tribunaux. "Laissez le président du CIO Thomas Bach et sa bande explique de quoi je suis accusé", a commenté le président biélorusse. La commission exécutive du CIO a conclu lundi que "la direction actuelle du comité national olympique" (CNO) de la Biélorussie, présidée depuis 23 ans par Alexandre Loukachenko, "n'a pas protégé de manière appropriée les athlètes" contre une "discrimination politique". Viktor Loukachenko, le fils d'Alexandre et vice-président du CNO, a également été suspendu par le CIO. Depuis des mois, des manifestations sont en cours en Biélorussie contre le résultat des dernières élections présidentielles, remportée avec 80% des voix par Loukachenko. Pour l'opposition, les votes ont été truqués et Svetlana Tikhanovskaïa est la vraie gagnante des élections. Les autorités ont pris des mesures violentes contre le mouvement d'opposition et de nombreux civils ont été emprisonnés. Le mouvement démocratique réclame depuis des semaines la fin des violences policières contre les manifestants pacifiques, la démission du "dernier dictateur européen", la libération de tous les prisonniers politiques et de nouvelles élections. (Belga)

Selon l'agence de presse biélorusse Belta, Loukachenko a déclaré qu'il compte faire traîner l'affaire devant les tribunaux. "Laissez le président du CIO Thomas Bach et sa bande explique de quoi je suis accusé", a commenté le président biélorusse. La commission exécutive du CIO a conclu lundi que "la direction actuelle du comité national olympique" (CNO) de la Biélorussie, présidée depuis 23 ans par Alexandre Loukachenko, "n'a pas protégé de manière appropriée les athlètes" contre une "discrimination politique". Viktor Loukachenko, le fils d'Alexandre et vice-président du CNO, a également été suspendu par le CIO. Depuis des mois, des manifestations sont en cours en Biélorussie contre le résultat des dernières élections présidentielles, remportée avec 80% des voix par Loukachenko. Pour l'opposition, les votes ont été truqués et Svetlana Tikhanovskaïa est la vraie gagnante des élections. Les autorités ont pris des mesures violentes contre le mouvement d'opposition et de nombreux civils ont été emprisonnés. Le mouvement démocratique réclame depuis des semaines la fin des violences policières contre les manifestants pacifiques, la démission du "dernier dictateur européen", la libération de tous les prisonniers politiques et de nouvelles élections. (Belga)