Kwiatkowski n'a disputé qu'une seule fois l'Enfer du Nord, l'an dernier en octobre. Il découvrira donc les pavés sous un autre angle. "Ce sera une toute autre course. Le temps était terrible l'an dernier. C'est donc bien d'avoir été en reconnaissance, on a roulé les 100 derniers kilomètres. Nous n'avons pas un leader, nous allons utiliser les forces de notre équipe. Nous ne figurons pas parmi les grands favoris, mais notre momentum en tant qu'équipe est bien là", a ajouté le Polonais, 31 ans. INEOS Grenadiers peut miser en effet aussi sur la bonne forme du tout jeune coureur américain de 19 ans, Magnus Sheffield, vainqueur de la Flèche Brabançonne mercredi, et pourrait aussi être surpris par Filippo Ganna. Certains ont en effet cité l'Italien, 25 ans, parmi les potentiels vainqueurs, mais il tempère lui-même cet enthousiasme. "C'est un honneur, mais honnêtement je ne comprends pas pourquoi", a expliqué Ganna hors-délai en 2018 et contraint à l'abandon en 2019. "Cela dit je vais donner le meilleur de moi-même. Mon corps est fait pour le contre-le-montre, je vais donc me projeter pour un contre-la-montre de 260km", a plaisanté Ganna qui s'est astreint sur la piste à simuler les efforts sur les pavés sans savoir de son propre aveu "si c'était la meilleure façon de préparer Paris-Roubaix, mais je devais de toute façon passer par là parce qu'il y a une manche de Coupe du monde sur piste à Glasgow une semaine plus tard." (Belga)

Kwiatkowski n'a disputé qu'une seule fois l'Enfer du Nord, l'an dernier en octobre. Il découvrira donc les pavés sous un autre angle. "Ce sera une toute autre course. Le temps était terrible l'an dernier. C'est donc bien d'avoir été en reconnaissance, on a roulé les 100 derniers kilomètres. Nous n'avons pas un leader, nous allons utiliser les forces de notre équipe. Nous ne figurons pas parmi les grands favoris, mais notre momentum en tant qu'équipe est bien là", a ajouté le Polonais, 31 ans. INEOS Grenadiers peut miser en effet aussi sur la bonne forme du tout jeune coureur américain de 19 ans, Magnus Sheffield, vainqueur de la Flèche Brabançonne mercredi, et pourrait aussi être surpris par Filippo Ganna. Certains ont en effet cité l'Italien, 25 ans, parmi les potentiels vainqueurs, mais il tempère lui-même cet enthousiasme. "C'est un honneur, mais honnêtement je ne comprends pas pourquoi", a expliqué Ganna hors-délai en 2018 et contraint à l'abandon en 2019. "Cela dit je vais donner le meilleur de moi-même. Mon corps est fait pour le contre-le-montre, je vais donc me projeter pour un contre-la-montre de 260km", a plaisanté Ganna qui s'est astreint sur la piste à simuler les efforts sur les pavés sans savoir de son propre aveu "si c'était la meilleure façon de préparer Paris-Roubaix, mais je devais de toute façon passer par là parce qu'il y a une manche de Coupe du monde sur piste à Glasgow une semaine plus tard." (Belga)