Quatrième du contre-la-montre des Mondiaux la semaine dernière à Imola, Thomas fait son retour au Giro. En 2017, il n'avait pas pris le départ de la 13e étape. Thomas sera épaulé par Jonathan Castroviejo, Rohan Dennis, Filippo Ganna, Tao Geoghegan Hart, Jonathan Narvaez, Salvatore Puccio et Ben Swift dans sa quête d'un deuxième grand tour. "Geraint a travaillé très dur en vue du Giro. C'est un vrai champion et je sais qu'il va se battre", a déclaré Dave Brailsford, manager général de la formation britannique. "Nous avons longtemps réfléchi aux bons coureurs pour épauler Thomas. Nous pensons que nous avons un groupe équilibré." "Je me sens prêt à emmener l'équipe en Italie. Cette année a été étrange pour tout le monde mais c'est bien d'avoir ce bel objectif. Les jambes sont présentes, Tirreno-Adriatico et les Mondiaux se sont bien déroulés", a lancé Thomas, qui a terminé la course à étapes italienne à la 2e place mi-septembre. (Belga)

Quatrième du contre-la-montre des Mondiaux la semaine dernière à Imola, Thomas fait son retour au Giro. En 2017, il n'avait pas pris le départ de la 13e étape. Thomas sera épaulé par Jonathan Castroviejo, Rohan Dennis, Filippo Ganna, Tao Geoghegan Hart, Jonathan Narvaez, Salvatore Puccio et Ben Swift dans sa quête d'un deuxième grand tour. "Geraint a travaillé très dur en vue du Giro. C'est un vrai champion et je sais qu'il va se battre", a déclaré Dave Brailsford, manager général de la formation britannique. "Nous avons longtemps réfléchi aux bons coureurs pour épauler Thomas. Nous pensons que nous avons un groupe équilibré." "Je me sens prêt à emmener l'équipe en Italie. Cette année a été étrange pour tout le monde mais c'est bien d'avoir ce bel objectif. Les jambes sont présentes, Tirreno-Adriatico et les Mondiaux se sont bien déroulés", a lancé Thomas, qui a terminé la course à étapes italienne à la 2e place mi-septembre. (Belga)