Newgarden a résisté à son compatriote Alexander Rossi (Andretti), deuxième à 8237/10000e, pour signer la douzième victoire de sa carrière, sa deuxième de l'année. Rossi était déjà deuxième des 500 Miles d'Indianapolis la semaine dernière. Le Japonais Takuma Sato (Andretti) complète le podium, à plus de onze secondes du vainqueur du jour. Le départ de la course, la première des deux épreuves au programme du week-end dans les rues de Détroit, a été retardé de plus d'une heure en raison de la pluie qui s'est abattue sur le parc de Belle-Isle. Lorsque les monoplaces ont enfin pu s'élancer, la course a été suspendue à plusieurs reprises après des accrochages et abandons sur la piste encore détrempée. Le Néo-Zélandais Scott Dixon (Chip Ganassi), champion IndyCar en titre, a ainsi été contraint à l'abandon, une première pour lui depuis deux ans. Le grand perdant du jour a touché à l'intérieur d'un virage pour emboutir le mur de pneus. Sale journée aussi pour l'Australien Will Power (Penske), qui a tout perdu (18e) après un arrêt au stand raté où sa roue avant gauche, pas bien fixée, a explosé. La course a été réduite à 43 tours au lieu des 70 initialement prévus. Newgarden a fait la différence en chaussant, une fois la piste asséchée, ses pneus slicks parmi les premiers. Le champion IndyCar en 2017 a ainsi repris les commandes du classement général avec 25 points d'avance (303 points contre 278)sur son coéquipier, Simon Pagenaud. Pour sa première sortie depuis son sacre au 500 miles d'Indianapolis, le week-end dernier, le Français n'a jamais été en position de s'imposer et a terminé à la 6e place, à douze secondes de Newgarden. La prochaine course a lieu dès ce dimanche, toujours sur le circuit urbain de Détroit mais cette fois sans encombre, la météo étant annoncée plus clémente sur le Michigan. Une séance de qualification aura lieu en matinée avant le départ. (Belga)