Plus d'un mois après les 24 Heures de Daytona, les concurrents de l'IMSA, le championnat d'endurance nord-américain, avaient de nouveau rendez-vous avec une grande classique floridienne avec les 12 Heures de Sebring, deuxième course du championnat. Un rendez-vous qui a souri aux deux Belges engagés dans la catégorie GTD, Laurens Vanthoor et Jan Heylen. Si un problème d'ABS avait empêché la Porsche de Laurens Vanthoor/Lars Kern/Zach Robichon (Bel/All/Can) de prendre part aux qualifications, l'équipage a été omniprésent pendant la course. Laurens Vanthoor a pris la tête dans la dernière heure et est même allé au contact avec la Lexus de tête mais la direction de course a estimé qu'il n'y avait rien d'illicite. Malgré une dernière neutralisation, Vanthoor n'a plus jamais quitté la première place et a remporté sa première victoire dans cette classe, lui qui vient du GTLM, la catégorie reine des GT. Parti en pole, l'autre belge Jan Heylen (Porsche) a vécu une course plus agîtée avec les Américains Patrick Long et Trent Hindman, avec notamment deux pénalités. Néanmoins, ils terminent 2e à 2sec des vainqueurs. Au général, c'est la Cadillac des Français Sébastien Bourdais, Loïc Duval et Tristan Vautier qui s'est imposée. Ils avaient pourtant un tour de retard à mi-course après deux accrochages. Mais une bonne stratégie et une course particulièrement animée aux avants-postes leur ont permis de remonter et de s'imposer pour une petite seconde devant la Mazda d'Oliver Jarvis/Harry Tincknell/Jonathan Bomarito (G-B/G-B/USA). (Belga)

Plus d'un mois après les 24 Heures de Daytona, les concurrents de l'IMSA, le championnat d'endurance nord-américain, avaient de nouveau rendez-vous avec une grande classique floridienne avec les 12 Heures de Sebring, deuxième course du championnat. Un rendez-vous qui a souri aux deux Belges engagés dans la catégorie GTD, Laurens Vanthoor et Jan Heylen. Si un problème d'ABS avait empêché la Porsche de Laurens Vanthoor/Lars Kern/Zach Robichon (Bel/All/Can) de prendre part aux qualifications, l'équipage a été omniprésent pendant la course. Laurens Vanthoor a pris la tête dans la dernière heure et est même allé au contact avec la Lexus de tête mais la direction de course a estimé qu'il n'y avait rien d'illicite. Malgré une dernière neutralisation, Vanthoor n'a plus jamais quitté la première place et a remporté sa première victoire dans cette classe, lui qui vient du GTLM, la catégorie reine des GT. Parti en pole, l'autre belge Jan Heylen (Porsche) a vécu une course plus agîtée avec les Américains Patrick Long et Trent Hindman, avec notamment deux pénalités. Néanmoins, ils terminent 2e à 2sec des vainqueurs. Au général, c'est la Cadillac des Français Sébastien Bourdais, Loïc Duval et Tristan Vautier qui s'est imposée. Ils avaient pourtant un tour de retard à mi-course après deux accrochages. Mais une bonne stratégie et une course particulièrement animée aux avants-postes leur ont permis de remonter et de s'imposer pour une petite seconde devant la Mazda d'Oliver Jarvis/Harry Tincknell/Jonathan Bomarito (G-B/G-B/USA). (Belga)