Sa mission pour rejoindre le deuxième tour, couru en soirée, tenait de la performance: finir parmi les trois premières de sa 6e série ou réussir un des trois autres meilleurs chronos pour figurer dans le top 24 mondial. Elle n'a pas réussi la première puisqu'elle a franchi la ligne d'arrivée en 4e position. En revanche, elle s'est montrée la plus rapide des athlètes non qualifiées directement. Elle a réalisé pour l'occasion un nouveau record personnel en 23.05 secondes. Vervaet a amélioré de 19/100e sa marque réalisée le 30 septembre 2019 durant les championnats dui monde de Doha. "Je voulais vraiment passer un tour cette fois (elle avait été sortie au premier tour au Qatar), ce qui n'était pas évident", a expliqué celle qui n'est que 54e au ranking mondial. "Cela a réussi avec un record personnel. Je suis très contente." "Je m'étais préparée à être lâchée dès le virage mais j'étais toujours avec les autres, et je me disais "ça va, ça va". Toute la saison j'étais régulière autour de 23.30, mais je sentais que je valais mieux. J'espère maintenant passer sous les 23 secondes, mais il faudra voir avec la fatigue ce soir. Je vais devoir ne pas penser à ce que je viens de faire. C'est une nouvelle course et je veux y réussir un bon temps." La Gantoise avait disputé vendredi les séries du relais mixte 4x400m, puis la finale, au pied levé en remplacement de Cynthia Bolingo blessée, le lendemain. Le relais avait terminé 5e. Imke Vervaet, qui est aussi membre du relais féminin du 4X400 m, les Belgian Cheetahs, a évoqué le forfait de Cynthia Bolingo. "Ce fut un moment très émouvant. Nous nous sommes réunies avec toute l'équipe et Cynthia a donné une explication. Avec sa nouvelle blessure, elle était fatiguée mentalement de se battre. C'était très émouvant pour l'équipe et bien sûr pour Cynthia. Je pense que nous avons encore une chance d'aller en finale. L'idée était déjà de courir les séries sans Cynthia. En finale, on verra bien." (Belga)

Sa mission pour rejoindre le deuxième tour, couru en soirée, tenait de la performance: finir parmi les trois premières de sa 6e série ou réussir un des trois autres meilleurs chronos pour figurer dans le top 24 mondial. Elle n'a pas réussi la première puisqu'elle a franchi la ligne d'arrivée en 4e position. En revanche, elle s'est montrée la plus rapide des athlètes non qualifiées directement. Elle a réalisé pour l'occasion un nouveau record personnel en 23.05 secondes. Vervaet a amélioré de 19/100e sa marque réalisée le 30 septembre 2019 durant les championnats dui monde de Doha. "Je voulais vraiment passer un tour cette fois (elle avait été sortie au premier tour au Qatar), ce qui n'était pas évident", a expliqué celle qui n'est que 54e au ranking mondial. "Cela a réussi avec un record personnel. Je suis très contente." "Je m'étais préparée à être lâchée dès le virage mais j'étais toujours avec les autres, et je me disais "ça va, ça va". Toute la saison j'étais régulière autour de 23.30, mais je sentais que je valais mieux. J'espère maintenant passer sous les 23 secondes, mais il faudra voir avec la fatigue ce soir. Je vais devoir ne pas penser à ce que je viens de faire. C'est une nouvelle course et je veux y réussir un bon temps." La Gantoise avait disputé vendredi les séries du relais mixte 4x400m, puis la finale, au pied levé en remplacement de Cynthia Bolingo blessée, le lendemain. Le relais avait terminé 5e. Imke Vervaet, qui est aussi membre du relais féminin du 4X400 m, les Belgian Cheetahs, a évoqué le forfait de Cynthia Bolingo. "Ce fut un moment très émouvant. Nous nous sommes réunies avec toute l'équipe et Cynthia a donné une explication. Avec sa nouvelle blessure, elle était fatiguée mentalement de se battre. C'était très émouvant pour l'équipe et bien sûr pour Cynthia. Je pense que nous avons encore une chance d'aller en finale. L'idée était déjà de courir les séries sans Cynthia. En finale, on verra bien." (Belga)