Le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step a été victime d'une tempête médiatique après la publication sur les réseaux sociaux d'une photo sur laquelle il se place derrière une femme d'une manière très suggestive. La femme a porté plainte auprès de la police, mais selon les médias argentins. L'organisation de la course a demandé à Deceuninck-Quick Step de prendre une sanction appropriée envers le coureur. Keisse s'est excusé via Twitter. "Je souhaite m'excuser auprès de tout le monde pour mon attitude tenue sur une photo cette semaine", a écrit le coureur belge de 36 ans sur son compte Twitter mardi. "Je n'ai voulu offenser personne et je regrette cet acte. Je suis conscient d'avoir commis une erreur mais je ne suis pas quelqu'un d'irrespectueux. Je suis sincèrement désolé", a-t-il encore ajouté. Quelques heures plus tard, les organisateurs ont publié un communiqué annonçant la mise hors course de Keisse, 36 ans. "Le coureur cycliste a nui à l'honneur et à la réputation de ce tour cycliste, de l'Union Cycliste Internationale UCI et du cyclisme en général", peut-on lire dans la communication. (Belga)

Le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step a été victime d'une tempête médiatique après la publication sur les réseaux sociaux d'une photo sur laquelle il se place derrière une femme d'une manière très suggestive. La femme a porté plainte auprès de la police, mais selon les médias argentins. L'organisation de la course a demandé à Deceuninck-Quick Step de prendre une sanction appropriée envers le coureur. Keisse s'est excusé via Twitter. "Je souhaite m'excuser auprès de tout le monde pour mon attitude tenue sur une photo cette semaine", a écrit le coureur belge de 36 ans sur son compte Twitter mardi. "Je n'ai voulu offenser personne et je regrette cet acte. Je suis conscient d'avoir commis une erreur mais je ne suis pas quelqu'un d'irrespectueux. Je suis sincèrement désolé", a-t-il encore ajouté. Quelques heures plus tard, les organisateurs ont publié un communiqué annonçant la mise hors course de Keisse, 36 ans. "Le coureur cycliste a nui à l'honneur et à la réputation de ce tour cycliste, de l'Union Cycliste Internationale UCI et du cyclisme en général", peut-on lire dans la communication. (Belga)