"Je suis quelqu'un qui apprécie les gens qui me respectent. J'ai senti de la confiance lors des négociations avec Dimitri De Condé, avec lequel j'ai d'ailleurs joué dans le passé. C'est très important pour moi. Ici, il s'agit d'une nouvelle étape dans ma carrière. Je suis sûr d'avoir encore un avenir dans cette équipe".

Le Diable Rouge est impatient de former dans l'équipe limbourgeoise un duo d'attaquants avec Jelle Vossen. "En équipe nationale, nous avons déjà joué ensemble. Jelle Vossen y a d'ailleurs prouvé qu'il avait le niveau, mais la décision finale n'appartient qu'à lui. Si je le rencontre, je tenterai certainement de le convaincre de rester à Genk".

De Camargo retrouve également à Genk un autre visage connu: celui de Peter Balette, le T2. "Peter a joué un rôle important dans ma carrière", confie Igor De Camargo. "Il était mon entraineur quand je jouais à Heusden-Zolder en première division. Il me faisait toujours aller au duel avec Eric Matoukou lors des entrainements. J'ai beaucoup appris de ces exercices".

"Je suis quelqu'un qui apprécie les gens qui me respectent. J'ai senti de la confiance lors des négociations avec Dimitri De Condé, avec lequel j'ai d'ailleurs joué dans le passé. C'est très important pour moi. Ici, il s'agit d'une nouvelle étape dans ma carrière. Je suis sûr d'avoir encore un avenir dans cette équipe". Le Diable Rouge est impatient de former dans l'équipe limbourgeoise un duo d'attaquants avec Jelle Vossen. "En équipe nationale, nous avons déjà joué ensemble. Jelle Vossen y a d'ailleurs prouvé qu'il avait le niveau, mais la décision finale n'appartient qu'à lui. Si je le rencontre, je tenterai certainement de le convaincre de rester à Genk". De Camargo retrouve également à Genk un autre visage connu: celui de Peter Balette, le T2. "Peter a joué un rôle important dans ma carrière", confie Igor De Camargo. "Il était mon entraineur quand je jouais à Heusden-Zolder en première division. Il me faisait toujours aller au duel avec Eric Matoukou lors des entrainements. J'ai beaucoup appris de ces exercices".