Il est rapidement apparu que la course, lente et tactique, n'allait pas permettre aux athlètes de signer un bon chrono. Quatrième des championnats d'Europe en salle à Glasgow cet hiver, Eykens est restée sous la limite pour les Mondiaux de Doha, fixée à 2:00.60. "Partir seule en tête n'avait aucun sens. J'ai couru pour la victoire mais je n'y suis pas parvenu", a déclaré la Belge de 22 ans après sa course. "Le plateau était assez relevé, c'est donc bon signe d'avoir lutté pour la première place. Je ne suis pas spécialement préoccupée par le minima pour les Mondiaux mais j'espère toutefois l'atteindre le plus vite possible." Sur 400 mètres haies, la Belgian Cheetah Paulien Couckuyt a remporté sa course en 57.21, améliorant très nettement son meilleur temps personnel sur la distance (58.31) mais se trouvant encore loin du minima pour Doha (56.00). (Belga)