"Dans le monde de Zlatan, il n'y a pas de place pour le racisme", a écrit le Suédois. "Nous sommes tous de la même race, nous sommes tous égaux. Nous sommes tous des joueurs, certains meilleurs que d'autres." L'incident entre les deux joueurs est survenu juste avant la mi-temps. Selon des reconstructions des médias italiens, Ibrahimovic aurait interpellé le Diable Rouge en lui disant d'appeler sa mère pour qu'ils fassent des rites vaudou. Ces termes peuvent à la fois être interprétés comme une référence aux origines congolaises du Diable Rouge et comme un rappel à un épisode remontant aux années de Lukaku en Angleterre. Selon les propos d'un dirigeant d'Everton, en 2017, Lukaku avait, au dernier moment, renoncé de prolonger à Everton car sa mère, qui était allée voir un vaudou, lui aurait dit qu'il devait signer à Chelsea. Le Suédois aurait aussi traité Lukaku de "petit âne". Lukaku aurait alors répliqué par des insultes à l'égard d'Ibrahimovic et de sa mère. Les deux joueurs ont reçu un carton jaune pour cette altercation. Quand l'arbitre Valeri a sifflé la mi-temps, Lukaku voulait encore en découdre avec l'attaquant de l'AC Milan et a été retenu par des dirigeants et des équipiers. En seconde période, les deux joueurs ont encore été protagonistes du match, mais pour des raisons différentes: le Suédois, buteur en première mi-temps, a écopé d'une deuxième jaune, laissant son équipe à dix. Lukaku a inscrit le but de l'égalisation sur penalty. En toute fin de match, Eriksen a envoyé l'Inter en demi-finale. Lukaku manquera la manche aller, car il a reçu son deuxième jaune de la compétition et sera suspendu. (Belga)

"Dans le monde de Zlatan, il n'y a pas de place pour le racisme", a écrit le Suédois. "Nous sommes tous de la même race, nous sommes tous égaux. Nous sommes tous des joueurs, certains meilleurs que d'autres." L'incident entre les deux joueurs est survenu juste avant la mi-temps. Selon des reconstructions des médias italiens, Ibrahimovic aurait interpellé le Diable Rouge en lui disant d'appeler sa mère pour qu'ils fassent des rites vaudou. Ces termes peuvent à la fois être interprétés comme une référence aux origines congolaises du Diable Rouge et comme un rappel à un épisode remontant aux années de Lukaku en Angleterre. Selon les propos d'un dirigeant d'Everton, en 2017, Lukaku avait, au dernier moment, renoncé de prolonger à Everton car sa mère, qui était allée voir un vaudou, lui aurait dit qu'il devait signer à Chelsea. Le Suédois aurait aussi traité Lukaku de "petit âne". Lukaku aurait alors répliqué par des insultes à l'égard d'Ibrahimovic et de sa mère. Les deux joueurs ont reçu un carton jaune pour cette altercation. Quand l'arbitre Valeri a sifflé la mi-temps, Lukaku voulait encore en découdre avec l'attaquant de l'AC Milan et a été retenu par des dirigeants et des équipiers. En seconde période, les deux joueurs ont encore été protagonistes du match, mais pour des raisons différentes: le Suédois, buteur en première mi-temps, a écopé d'une deuxième jaune, laissant son équipe à dix. Lukaku a inscrit le but de l'égalisation sur penalty. En toute fin de match, Eriksen a envoyé l'Inter en demi-finale. Lukaku manquera la manche aller, car il a reçu son deuxième jaune de la compétition et sera suspendu. (Belga)