"Depuis fin octobre, j'ai pu m'entraîner sans aucun pépin physique. Cela faisait longtemps", a expliqué Van der Plaetsen. "En comparaison avec les autres années, je me sens prêt pour ce meeting. Même par rapport à ma meilleure année en 2016. À la perche, j'ai signé mon record personnel, 5m45, la semaine dernière. Le lancer du disque se passe aussi très bien à l'entraînement." Vainqueur de l'Euro à Berlin en 2016 avec 7.916 points, Van der Plaatsen est ambitieux pour cette compétition autrichienne. "Il s'agit du plus grand décathlon du monde, l'idéal pour savoir où j'en suis. Les championnats internationaux sont toujours éprouvants, ici c'est plus amusant. J'espère faire 8.200 points mais des petites erreurs et les lancers peuvent faire une grosse différence. Je devrais atteindre sans problèmes les 8.000 points", estime le Gantois dont le record personnel est de 8.332 points. Van der Plaetsen ne veut toutefois pas se mettre trop de pression "Je dois avouer que cette année me servira surtout de base pour les prochaines années avec les Mondiaux et les Jeux Olympiques que je trouve plus importants que l'Euro de cette année." (Belga)

"Depuis fin octobre, j'ai pu m'entraîner sans aucun pépin physique. Cela faisait longtemps", a expliqué Van der Plaetsen. "En comparaison avec les autres années, je me sens prêt pour ce meeting. Même par rapport à ma meilleure année en 2016. À la perche, j'ai signé mon record personnel, 5m45, la semaine dernière. Le lancer du disque se passe aussi très bien à l'entraînement." Vainqueur de l'Euro à Berlin en 2016 avec 7.916 points, Van der Plaatsen est ambitieux pour cette compétition autrichienne. "Il s'agit du plus grand décathlon du monde, l'idéal pour savoir où j'en suis. Les championnats internationaux sont toujours éprouvants, ici c'est plus amusant. J'espère faire 8.200 points mais des petites erreurs et les lancers peuvent faire une grosse différence. Je devrais atteindre sans problèmes les 8.000 points", estime le Gantois dont le record personnel est de 8.332 points. Van der Plaetsen ne veut toutefois pas se mettre trop de pression "Je dois avouer que cette année me servira surtout de base pour les prochaines années avec les Mondiaux et les Jeux Olympiques que je trouve plus importants que l'Euro de cette année." (Belga)