"La Ligue des Nations est représentée par les plus grandes nations, le niveau est présent, on l'a vu en poules", a expliqué Lloris. "Si les quatre nations sont là, c'est qu'elles se rapprochent des meilleures. Dans ce rassemblement, on sent qu'il y a quelque chose dans l'air, on joue une demi-finale, face à la Belgique que nous respectons et considérons beaucoup. On se devra d'être à la hauteur. Dans le groupe, il y a des sourires mais aussi de l'enjeu. On se prépare avec énergie et motivation." En 2018, la France avait éliminé la Belgique en demi-finale. "Après le Mondial, à chaud, il y a eu des réactions, mais derrière je crois qu'ils étaient très fiers de leur parcours, ils ont marqué l'histoire, ils ont été accueillis comme des héros chez eux. Perdre en demie n'est jamais plaisant, surtout en battant le Brésil, le favori. Ils sont premiers depuis des années au classement FIFA, même s'il leur manque un trophée", a poursuivi Lloris. Le gardien souligne que l'équipe de France a "beaucoup de respect pour cette génération" belge, "qui "joue à un très haut niveau". Le gardien souligne que, même s'il y a des changements depuis 2018, les Belges "ont toujours fait partie des favoris à chaque compétition. Même si certains ont pris leur retraite, cela fait un moment qu'il y a une base qui évolue ensemble, de grands joueurs et un jeu très séduisant, grâce, certainement, à Roberto Martinez. Ils ont un vrai style de jeu." La défense belge a souvent été sous le feu des critiques ces derniers temps. Lloris connait bien deux des défenseurs belges, Jan Vertonghen et Toby Alderweireld, qui ont joué plusieurs années avec lui à Tottenham. "Ce ne sont pas de vieux joueurs ! Ils sont très expérimentés, ils font partie de ce socle, ce sont de grands leaders. Je n'ai pas de doute qu'ils évolueront à un très haut niveau. J'ai eu de très belles années avec eux à Tottenham, ce sera un plaisir de les croiser." (Belga)

"La Ligue des Nations est représentée par les plus grandes nations, le niveau est présent, on l'a vu en poules", a expliqué Lloris. "Si les quatre nations sont là, c'est qu'elles se rapprochent des meilleures. Dans ce rassemblement, on sent qu'il y a quelque chose dans l'air, on joue une demi-finale, face à la Belgique que nous respectons et considérons beaucoup. On se devra d'être à la hauteur. Dans le groupe, il y a des sourires mais aussi de l'enjeu. On se prépare avec énergie et motivation." En 2018, la France avait éliminé la Belgique en demi-finale. "Après le Mondial, à chaud, il y a eu des réactions, mais derrière je crois qu'ils étaient très fiers de leur parcours, ils ont marqué l'histoire, ils ont été accueillis comme des héros chez eux. Perdre en demie n'est jamais plaisant, surtout en battant le Brésil, le favori. Ils sont premiers depuis des années au classement FIFA, même s'il leur manque un trophée", a poursuivi Lloris. Le gardien souligne que l'équipe de France a "beaucoup de respect pour cette génération" belge, "qui "joue à un très haut niveau". Le gardien souligne que, même s'il y a des changements depuis 2018, les Belges "ont toujours fait partie des favoris à chaque compétition. Même si certains ont pris leur retraite, cela fait un moment qu'il y a une base qui évolue ensemble, de grands joueurs et un jeu très séduisant, grâce, certainement, à Roberto Martinez. Ils ont un vrai style de jeu." La défense belge a souvent été sous le feu des critiques ces derniers temps. Lloris connait bien deux des défenseurs belges, Jan Vertonghen et Toby Alderweireld, qui ont joué plusieurs années avec lui à Tottenham. "Ce ne sont pas de vieux joueurs ! Ils sont très expérimentés, ils font partie de ce socle, ce sont de grands leaders. Je n'ai pas de doute qu'ils évolueront à un très haut niveau. J'ai eu de très belles années avec eux à Tottenham, ce sera un plaisir de les croiser." (Belga)