"Je ne pense pas que je réalise encore. Une journée incroyable. Je ne gagne jamais de course, j'imagine que c'est le bon endroit pour le faire. Dans la première montée, j'étais décroché un petit peu. J'ai fait la descente à fond. J'étais avec Vlasov au début. Je ne savais pas si je devais le ramener devant. Dès que je suis revenu, j'ai commencé à prendre des relais. Ils m'ont laissé un écart et j'ai dit, allez je fonce. Souvent la première attaque est la bonne. J'ai mis les gaz à fond. Dans les pourcentages raides j'avais juste envie d'arrêter. L'idée c'était de rouler pour Michael Woods", a-t-il confié après sa victoire, la deuxième d'un Canadien dans le Tour 34 ans après Steve Bauer et la première d'un Québécois. Il a dédié sa victoire, en pointant un doigt au ciel, à son frère Pierrik qui a été tué par un chauffard en décembre 2012 alors qu'il effectuait un jogging. "C'était mon rêve de gagner au Tour de France depuis qu'il nous a quittés. Je suis sûr qu'il m'a aidé", a encore déclaré Hugo Houle dont le co-sponsor de l'équipe Israel, Premier Tech, est lui aussi originaire du Québec. "J'espère inspirer les jeunes de chez nous." (Belga)

"Je ne pense pas que je réalise encore. Une journée incroyable. Je ne gagne jamais de course, j'imagine que c'est le bon endroit pour le faire. Dans la première montée, j'étais décroché un petit peu. J'ai fait la descente à fond. J'étais avec Vlasov au début. Je ne savais pas si je devais le ramener devant. Dès que je suis revenu, j'ai commencé à prendre des relais. Ils m'ont laissé un écart et j'ai dit, allez je fonce. Souvent la première attaque est la bonne. J'ai mis les gaz à fond. Dans les pourcentages raides j'avais juste envie d'arrêter. L'idée c'était de rouler pour Michael Woods", a-t-il confié après sa victoire, la deuxième d'un Canadien dans le Tour 34 ans après Steve Bauer et la première d'un Québécois. Il a dédié sa victoire, en pointant un doigt au ciel, à son frère Pierrik qui a été tué par un chauffard en décembre 2012 alors qu'il effectuait un jogging. "C'était mon rêve de gagner au Tour de France depuis qu'il nous a quittés. Je suis sûr qu'il m'a aidé", a encore déclaré Hugo Houle dont le co-sponsor de l'équipe Israel, Premier Tech, est lui aussi originaire du Québec. "J'espère inspirer les jeunes de chez nous." (Belga)