Pieters, qui disputait ce deuxième tour à l'envers, a même un moment occupé la tête du concours grâce à des birdies signés aux trous dix, treize et quinze. Mais il a concédé un bogey au dix-sept, où il a néanmoins bien limité les dégâts après avoir envoyé la balle dans l'eau. Deux autres bogeys aux quatre et huit l'ont ensuite renvoyé hors du top-5. Avec un total de 139 coups, il se situe à deux longueurs des leaders, les Américains Luke List et Jamie Lovemark. Il devance en revanche de deux coups l'ancien n°1 mondial Tiger Woods, quatorzième a quatre coups, qui a lui rendu une carte de 71 (par +1). Le "Tigre" a eu des hauts et des bas au cours de la journée, mais a notamment réussi un putt sublime sur le green du dix-sept. Vingt-trois golfeurs se tiennent en seulement cinq coups après les deux premiers tours. Le grand absent parmi eux est l'Américain Rickie Fowler, tenant du titre, 85e à dix coups et éliminé. (Belga)

Pieters, qui disputait ce deuxième tour à l'envers, a même un moment occupé la tête du concours grâce à des birdies signés aux trous dix, treize et quinze. Mais il a concédé un bogey au dix-sept, où il a néanmoins bien limité les dégâts après avoir envoyé la balle dans l'eau. Deux autres bogeys aux quatre et huit l'ont ensuite renvoyé hors du top-5. Avec un total de 139 coups, il se situe à deux longueurs des leaders, les Américains Luke List et Jamie Lovemark. Il devance en revanche de deux coups l'ancien n°1 mondial Tiger Woods, quatorzième a quatre coups, qui a lui rendu une carte de 71 (par +1). Le "Tigre" a eu des hauts et des bas au cours de la journée, mais a notamment réussi un putt sublime sur le green du dix-sept. Vingt-trois golfeurs se tiennent en seulement cinq coups après les deux premiers tours. Le grand absent parmi eux est l'Américain Rickie Fowler, tenant du titre, 85e à dix coups et éliminé. (Belga)