"Etre nominé parmi autant de joueurs talentueux était déjà un grand honneur", a expliqué à Belga Van Doren, membre des Red Lions depuis l'âge de 17 ans. "C'est exceptionnel d'avoir décroché ces deux prix la même soirée, mais je ne peux m'empêcher de mentionner l'équipe nationale dans son entièreté. C'est grâce au niveau atteint par notre groupe que je peux parfois mettre mes qualités en évidence. Sans eux, cela ne serait pas possible. Cela prouve aussi que nous sommes sur la bonne voie. J'espère que cela va encore plus 'booster' le hockey belge", a ajouté le joueur du Dragons. Le joueur, fidèle à son club depuis ses débuts, a été choisi à l'unanimité auprès d'un jury composé de joueurs et de coachs internationaux (75%), et à l'issue d'un vote du public par internet (25%), devançant pour le sacre de meilleur joueur au monde l'Allemand Mats Grambusch et l'Argentin Gonzalo Peillat. Triple Stick d'Or belge, le multiple champion de Belgique avec son club de Brasschaat avait notamment été élu en 2017 meilleur joueur de la demi-finale de World League en Afrique du Sud et du dernier Euro d'Amsterdam, où la Belgique avait décroché une médaille d'argent. Il succède à John-John Dohmen, récompensé pour sa saison 2016, lorsque les Red Lions étaient devenus vice-champions olympiques. Van Doren avait déjà été sacré en 2016 'Rising Star of the Year', le meilleur joueur de moins de 23 ans, titre qui lui revient encore logiquement cette fois puisque le règlement le permet. "Il est en effet question que dès la saison prochaine la récompense de meilleur espoir ne puisse être attribuée qu'à une seule reprise dans la carrière d'un joueur ou d'une joueuse. J'en ai sans doute profité une dernière fois", a conclu Van Doren, reconnu aux quatre coins du monde pour sa gentillesse et sa disponibilité. C'est la première fois depuis la création du trophée (en 1998, mais en 2001 pour les Espoirs), que le même joueur est doublement sacré par la FIH. Vincent Vanasch, nominé l'an dernier, a pour sa part été préféré à l'Irlandais David Harte, lauréat des deux dernières éditions du prix, et à l'Argentin Juan Vivaldi. A 30 ans, le dernier rempart des Red Lions et du Waterloo Ducks avait déjà été élu meilleur gardien du dernier championnat d'Europe, en août dernier à Amsterdam. La gardienne des Red Panthers Aisling D'Hooghe, également meilleure gardienne du dernier Euro, a par contre dû reconnaître la popularité de l'Anglaise Maddie Hinch, tandis que Victor Wegnez, repris parmi les trois derniers nominés chez les Espoirs, remettra - la faute à son équipier du Dragons - ses ambitions à l'année prochaine. ./. (Belga)

"Etre nominé parmi autant de joueurs talentueux était déjà un grand honneur", a expliqué à Belga Van Doren, membre des Red Lions depuis l'âge de 17 ans. "C'est exceptionnel d'avoir décroché ces deux prix la même soirée, mais je ne peux m'empêcher de mentionner l'équipe nationale dans son entièreté. C'est grâce au niveau atteint par notre groupe que je peux parfois mettre mes qualités en évidence. Sans eux, cela ne serait pas possible. Cela prouve aussi que nous sommes sur la bonne voie. J'espère que cela va encore plus 'booster' le hockey belge", a ajouté le joueur du Dragons. Le joueur, fidèle à son club depuis ses débuts, a été choisi à l'unanimité auprès d'un jury composé de joueurs et de coachs internationaux (75%), et à l'issue d'un vote du public par internet (25%), devançant pour le sacre de meilleur joueur au monde l'Allemand Mats Grambusch et l'Argentin Gonzalo Peillat. Triple Stick d'Or belge, le multiple champion de Belgique avec son club de Brasschaat avait notamment été élu en 2017 meilleur joueur de la demi-finale de World League en Afrique du Sud et du dernier Euro d'Amsterdam, où la Belgique avait décroché une médaille d'argent. Il succède à John-John Dohmen, récompensé pour sa saison 2016, lorsque les Red Lions étaient devenus vice-champions olympiques. Van Doren avait déjà été sacré en 2016 'Rising Star of the Year', le meilleur joueur de moins de 23 ans, titre qui lui revient encore logiquement cette fois puisque le règlement le permet. "Il est en effet question que dès la saison prochaine la récompense de meilleur espoir ne puisse être attribuée qu'à une seule reprise dans la carrière d'un joueur ou d'une joueuse. J'en ai sans doute profité une dernière fois", a conclu Van Doren, reconnu aux quatre coins du monde pour sa gentillesse et sa disponibilité. C'est la première fois depuis la création du trophée (en 1998, mais en 2001 pour les Espoirs), que le même joueur est doublement sacré par la FIH. Vincent Vanasch, nominé l'an dernier, a pour sa part été préféré à l'Irlandais David Harte, lauréat des deux dernières éditions du prix, et à l'Argentin Juan Vivaldi. A 30 ans, le dernier rempart des Red Lions et du Waterloo Ducks avait déjà été élu meilleur gardien du dernier championnat d'Europe, en août dernier à Amsterdam. La gardienne des Red Panthers Aisling D'Hooghe, également meilleure gardienne du dernier Euro, a par contre dû reconnaître la popularité de l'Anglaise Maddie Hinch, tandis que Victor Wegnez, repris parmi les trois derniers nominés chez les Espoirs, remettra - la faute à son équipier du Dragons - ses ambitions à l'année prochaine. ./. (Belga)