Les N.1 mondiaux, leaders de la compétition et faciles vainqueurs des Britanniques (FIH 7) à l'aller 0-4 il y a onze jours à Londres, lanceront les débats en premiers dès 13h30 sur un terrain où ils espèrent décrocher dans trois mois leur premier titre continental après leur sacre mondial obtenu mi-décembre en Inde. Cette 7e des 14 rencontres de Pro League des hommes de Shane McLeod sera le premier d'un triptyque à domicile, suivi de deux duels de haut niveau face à l'Allemagne (FIH 6) dimanche et aux Pays-Bas (FIH 3) le samedi 8 juin. Si le but avoué de l'équipe belge de l'année est de disputer le Final Four, fin juin à Amsterdam, où sera désigné le grand vainqueur de cette première édition de la Hockey Pro League, l'objectif du staff technique des Lions est aussi de préparer le groupe à d'autres défis bien plus importants à leurs yeux: l'Euro d'Anvers fin août et les JO de Tokyo. Après 6 matchs, la Belgique pointe en tête de la compétition avec 15 points sur 18, tandis que la Grande-Bretagne est 4e, avec 13 unités en 8 rencontres disputées. Les Red Panthers (FIH 13) de Niels Thijssen monteront sur le terrain de Wilrijk peu après leurs homologues masculins (16h00) pour tenter de prendre leur revanche après une défaites 2-0 'à l'aller' face aux Britanniques (FIH 2). Avec 15 points en 8 rencontres, la Belgique est pour l'instant bien accrochée à la 4e position. Même une nouvelle défaite jeudi contre les championnes olympiques, 6es avec 11 unités en 10 matchs, lui permettrait de conserver son classement mais verrait ses concurrentes allemandes (FIH 5) revenir à un point des Panthers, accordant dans ce cas une importance particulière au duel de dimanche face aux joueuses coachées par l'ancien Red Lion Xavier Reckinger. (Belga)