"Bien sûr que nous connaissions les différents scénarios possible avant le match, mais je pense que dans toute compétition c'est important de garder l'équité sportive", a expliqué Cédric Charlier, auteur d'un doublé dimanche. Un partage ou une défaite face à l'Argentine aurait en effet permis aux Red Lions d'éviter les Pays-Bas vendredi prochain en demi-finales sur leurs terres à Amsterdam et retrouver les Sud-Américains pour une place en finale. Mais la défaite de l'Argentine, conjuguée à la victoire 2-0 de la Grande-Bretagne sur la Nouvelle-Zélande a permis aux Britanniques de venir coiffer sur le fil les Argentins pour la 4e place. "On se devait de jouer pour cela le match à fond. Cela fait partie de nos valeurs", selon l'attaquant du Racing qui ne craint nullement les Néerlandais en demies. "Lors de notre récente défaite à Den Bosch, toutes les statistiques nous étaient favorables. Je suis confiant pour vendredi", a-t-il ponctué. De son côté, Shane McLeod tirait déjà un bilan positif de cette 1re édition de Pro League, avant même de disputer le Final Four. "Nous avons avancé 'step by step' (pas à pas) dans cette compétition", a commenté l'entraîneur néo-zélandais. "Notre groupe s'est élargi et c'est nécessaire vu le format des compétitions. Nous avons également pu travailler toute une série de détails. Nous avons réellement grandi dans la compétition et les joueurs sont prêts pour leurs défis du week-end prochain", selon McLeod. . (Belga)