Les Allemandes ont rapidement trouvé la faille dans la défense belge dès le premier quart-temps via deux buts de Charlotte Stapenhort (3e et 10e). "Elles ont bien joué le coup sur deux erreurs de notre 'press'", a expliqué Alix Gerniers après match. L'on sait dès lors à ce moment que cela va être compliqué contre une nation comme l'Allemagne. On aurait dû augmenter notre niveau et on a pas réussi à le faire en deuxième période. On a regardé et rien fait pour essayer de réagir et tenter d'inverser la tendance", a ajouté sans ambages la meneuse de jeu gantoise. Effectivement, Rebetta Grote (40e pc) et à nouveau Stapenhort (58e), intenable dimanche, ont accentué l'écart en seconde période pour des concurrentes directes de la Belgique en vue d'un éventuel Final Four. "On a vu que l'Allemagne est une grosse équipe et qu'elle mérite d'être dans le top 4, mais on devait essayer de prendre des points aujourd'hui à domicile. A nous maintenant d'apprendre de nos erreurs et de faire comme contre la Grande-Bretagne, face à qui nous n'étions nulle part à l'aller et avons réussi à corriger pas mal de détails au retour." Suite à cette défaite, la troisième et la première à domicile des joueuses de Niels Thijssen depuis le début de la compétition, la Belgique pointe désormais en 4e position du classement provisoire, derrière les Pays-Bas, leaders devant l'Argentine et l'Australie. Pour la suite de la compétition, les Panthers défieront, toujours à Wilrijk, samedi 8 juin les Pays-Bas, championnes d'Europe et du monde en titre et leaders incontestables de la compétition. Suivront ensuite des déplacements aux Pays-Bas (9 juin), en Allemagne (12 juin), avant de terminer à domicile, à Anvers, face à la Nouvelle-Zélande (16 juin), l'Australie (19 juin) et l'Argentine (23 juin). . (Belga)