Sans leur capitaine Alix Gerniers, et malgré l'apparence du score final, les Red Panthers n'ont jamais été vraiment mises sous pression face aux championnes panaméricaines, 4e au classement de la FIH. Hormis un poteau touché par Agustina Albertarrio dès la 5e minute et un but argentin annulé via la vidéo sur rebond de pc par la même attaquante argentine 2 minutes plus tard, les protégées de Niels Thijssen ont fait quasi jeu égal avec leurs adversaires en début de match, sans se créer néanmoins de vrais dangers. La différence s'est faite sur de petits détails comme sur un débordement repris par le stick de Julieta Jankunas, qui ouvrait la marque à la fin du premier quart-temps (12e). Sous l'impulsion d'une Pauline Leclef très entreprenante, les Panthers équilibraient toutefois le jeu dans le deuxième quart-temps, obtenant deux pc, mais sans succès. Après le repos, le niveau de jeu s'accélérait sans que la différence de classement ne se fasse vraiment sentir. Si Aisling D'Hooghe s'interposait à plusieurs reprises, elle ne pouvait s'opposer au rebond de l'attaquante vedette sud-américaine Agustina Habif (42e), sur le premier pc argentin repoussé dans l'axe par la gardienne belge. Reculant dans le jeu pour mieux contrôler la partie, les 'Leonas' laissèrent l'avantage de la possession de balle aux Panthers dans la dernière période, mais la fin de partie resta stérile en but malgré plusieurs occasions belges. Plus tard dans la journée (22h15 en Belgique), l'équipe masculine défiera également les Argentins (FIH 4), toujours à Cordoba. Les Red Lions, champions du monde et premiers mondiaux, ont partagé en Espagne (2-2) avant de passer à côté du point de bonus lors de la séance de shoot-out lors de la première journée. Red Lions et Red Panthers poursuivront leur Pro League par les mêmes deux déplacements en Nouvelle-Zélande et en Australie. . (Belga)

Sans leur capitaine Alix Gerniers, et malgré l'apparence du score final, les Red Panthers n'ont jamais été vraiment mises sous pression face aux championnes panaméricaines, 4e au classement de la FIH. Hormis un poteau touché par Agustina Albertarrio dès la 5e minute et un but argentin annulé via la vidéo sur rebond de pc par la même attaquante argentine 2 minutes plus tard, les protégées de Niels Thijssen ont fait quasi jeu égal avec leurs adversaires en début de match, sans se créer néanmoins de vrais dangers. La différence s'est faite sur de petits détails comme sur un débordement repris par le stick de Julieta Jankunas, qui ouvrait la marque à la fin du premier quart-temps (12e). Sous l'impulsion d'une Pauline Leclef très entreprenante, les Panthers équilibraient toutefois le jeu dans le deuxième quart-temps, obtenant deux pc, mais sans succès. Après le repos, le niveau de jeu s'accélérait sans que la différence de classement ne se fasse vraiment sentir. Si Aisling D'Hooghe s'interposait à plusieurs reprises, elle ne pouvait s'opposer au rebond de l'attaquante vedette sud-américaine Agustina Habif (42e), sur le premier pc argentin repoussé dans l'axe par la gardienne belge. Reculant dans le jeu pour mieux contrôler la partie, les 'Leonas' laissèrent l'avantage de la possession de balle aux Panthers dans la dernière période, mais la fin de partie resta stérile en but malgré plusieurs occasions belges. Plus tard dans la journée (22h15 en Belgique), l'équipe masculine défiera également les Argentins (FIH 4), toujours à Cordoba. Les Red Lions, champions du monde et premiers mondiaux, ont partagé en Espagne (2-2) avant de passer à côté du point de bonus lors de la séance de shoot-out lors de la première journée. Red Lions et Red Panthers poursuivront leur Pro League par les mêmes deux déplacements en Nouvelle-Zélande et en Australie. . (Belga)