Les Belges, auteurs d'un partage (4-4) à l'aller à Anvers face à la 6e nation mondiale, mais sans point de bonus perdu aux shoot-outs, ont cette fois fait preuve de beaucoup plus de réalisme que lors de leurs deux derniers duels perdus samedi et dimanche derniers contre les Pays-Bas (0-4 à Anvers et 4-3 à Den Bosch). Dans le premier quart-temps, ils ont bien résisté à la pression des champions olympiques de Pékin et Londres, 4e au classement de la Pro League avant la partie, avant d'inscrire trois buts dans le deuxième quart grâce à Alexander Hendrickx sur pc (20e) et deux fois via Sébastien Dockier (22e et 30e). Hendrickx y allait également d'un doublé sur pc en fin de troisième quart, toujours sur pc (45e), avant que Tom Boon (52e), Cédric Charlier, également à deux reprises (53e et 55e), et Victor Wegnez (55e) ne fixent le marquoir dans la dernière période. Avec 22 points avant ses trois derniers matchs à Anvers, la Belgique conforte sa deuxième place de cette première édition de Pro League. Toujours devancée par l'Australie, elle prend à présent ses distances vis-à-vis des Pays-Bas (3e) et de l'Argentine (4e) qui s'empare provisoirement du dernier ticket qualificatif pour la phase finale d'Amstelveen aux dépens de l'Allemagne. Lors de leurs trois derniers duels à domicile, les Red Lions, comme leurs homologues féminines des Red Panthers, défieront à la Wilrijkse Plein d'Anvers la Nouvelle-Zélande (16/6), l'Australie (19/6) et l'Argentine (23/6). Plus tôt dans la soirée, les Red Panthers s'étaient inclinées sur le fil 2-1 face aux Allemandes, voyant ainsi s'échapper leur rêve d'une éventuelle participation au Final Four d'Amsterdam. . (Belga)