"Depuis deux ans nous ne cessons de dire que nous voulons monter au 'ranking' mondial et qu'à terme nous voulons intégrer le top 10. L'équipe se sentait capable de faire beaucoup mieux que son classement actuel et elle a profité de cette opportunité en Pro League pour réaliser de belles performances. Quand on voit que l'on laisse la Chine, la Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis derrière nous et que l'on s'impose à deux reprises contre l'Australie, 3e mondiale, je crois que l'on a démontré en l'espace de cinq mois que l'on vaut bien mieux que ce 13e rang mondial", s'est félicité Thijssen, confiant pour l'avenir. Le coach néerlandais a libéré ses joueuses pour trois semaines avant de reprendre le collier à la mi-juillet en vue de l'Euro d'Anvers (16-30 août). (Belga)