Leaders de la compétition au matin du 2 juin, les hommes des Shane McLeod n'ont depuis lors empoché qu'une unité sur neuf mises en jeu, faisant match nul avec l'Allemagne (4-4) sans bonus, avant de s'incliner à deux reprises contre les Pays-Bas (0-4 et 3-4), leur deux premières défaites depuis près d'un an. Les champions du monde et N.1 mondiaux ont ainsi reculé à la 2e place du classement avant leur quatre dernières rencontres. S'il n'y a pas péril en la demeure pour la qualification en vue du Final Four de fin juin à Amsterdam, la Belgique sent désormais dans son dos le souffle d'un quatuor composé des Pays-Bas, de l'Allemagne, de l'Argentine et de la Grande-Bretagne. Les Allemands, champions olympiques de Pékin et de Londres, ont entre-temps collecté 8 points (contre la Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande et l'Espagne) et pourraient en cas de succès mercredi s'emparer de la 2e place aux dépens des Belges. Le constat est légèrement différent ches les dames, mais l'importance identique. Depuis leur défaite 0-4 face aux 'Danas' de Xavier Reckinger à l'aller, les joueuses de Niels Thijssen ont également subi deux défaites face aux Pays-Bas, voyant ainsi les Allemandes les dépasser à la 4e place du classement, synonyme du dernier ticket qualificatif pour la phase finale. Si les Belges veulent garder intact leur rêve de top 4, elles sont obligées de s'imposer mercredi à Krefeld, avant de recevoir à domicile (Anvers), comme leurs homologues masculins, la Nouvelle-Zélande (16/6), l'Australie (19/6) et l'Argentine (23/6). Les Red Panthers ouvriront la soirée dès 18h30 à la Hüttenallee du Crefelder Hockey Club, avant de céder la place aux Red Lions à partir de 21h00. (Belga)