Défaits 0-4 sur leur terrain anversois de Wilrijk par les N.3 mondiaux dans leur dernier match de Pro League 2020-2021, les champions du monde et d'Europe en titre étaient néanmoins déjà assurés de remporter haut la main cette seconde édition de la compétition. "Ce trophée est un peu comme un cadeau tombé du ciel", a commenté Shane McLeod, le coach à succès des Red Lions. "Mon équipe a énormément gagné de prix ces dernières années. Quand on perd comme dimanche, cela remet toujours dans l'esprit cette dualité entre la victoire et la défaite. Il faut chaque fois se remettre en question et s'appliquer en fonction de chaque situation. Pour moi, ce match nous fournira beaucoup d'éléments de réflexion en fonction de Tokyo. Notre milieu de terrain est un des plus forts au monde, mais il a connu un match très difficile aujourd'hui. La rivalité entre les deux équipes a tourné à l'avantage des Pays-Bas, qui ont réussi à prendre le dessus grâce à leur détermination. Notre dernier quart-temps a été meilleur, mais nous sommes rentrés trop tard dans la bataille. Nous avons trop réfléchi et pas assez agi. Heureusement aujourd'hui cela avait peu d'impact", a conclu McLeod. (Belga)

Défaits 0-4 sur leur terrain anversois de Wilrijk par les N.3 mondiaux dans leur dernier match de Pro League 2020-2021, les champions du monde et d'Europe en titre étaient néanmoins déjà assurés de remporter haut la main cette seconde édition de la compétition. "Ce trophée est un peu comme un cadeau tombé du ciel", a commenté Shane McLeod, le coach à succès des Red Lions. "Mon équipe a énormément gagné de prix ces dernières années. Quand on perd comme dimanche, cela remet toujours dans l'esprit cette dualité entre la victoire et la défaite. Il faut chaque fois se remettre en question et s'appliquer en fonction de chaque situation. Pour moi, ce match nous fournira beaucoup d'éléments de réflexion en fonction de Tokyo. Notre milieu de terrain est un des plus forts au monde, mais il a connu un match très difficile aujourd'hui. La rivalité entre les deux équipes a tourné à l'avantage des Pays-Bas, qui ont réussi à prendre le dessus grâce à leur détermination. Notre dernier quart-temps a été meilleur, mais nous sommes rentrés trop tard dans la bataille. Nous avons trop réfléchi et pas assez agi. Heureusement aujourd'hui cela avait peu d'impact", a conclu McLeod. (Belga)