"On a trop voulu forcer ce samedi. On a joué de manière trop individuelle en allant vite vers l'avant, au lieu de garder cette balle en équipe et choisir les bons moments pour y aller", a réagi Arthur De Sloover, le meilleur espoir mondial de l'année. "C'est une équipe qui est très forte en contre-attaque. Dès qu'il y a de l'espace dans une défense ils savent accélérer et on l'a vu aujourd'hui avec deux ou trois des goals marqués en contre." Toujours deuxième au classement derrière l'Australie, la Belgique voit les Pays-Bas, troisièmes, revenir derrière elle mais garde une belle avance par rapport à l'Argentine, quatrième qualifiée actuelle pour le Final Four d'Amstelveen, fin juin. "Il est important de ne pas trop regarder ce classement", a encore commenté le Courtraisien, qui évolue au Beerschot. "Vite tourner le bouton pour demain (dimanche) parce que je pense que c'est important de faire un bon résultat à 's-Hertogenbosh pour être sûrs d'être dans le top 4 et essayer que les Néerlandais n'y soient pas", a-t-il conclu. (Belga)