Si Tom Boon, à peine revenu de son stage hivernal avec les Red Lions en extérieur, a marqué tous les buts et souvent donné l'avance pour les Rats ucclois, les Namurois n'ont jamais baissé les bras. Pokorny, Zimmer (3x), Wyss-Chodat (2x) et Garreta ont chaque fois gardé les hommes de Pierre-Emmanuel Coppin dans le match. Aux shoot-outs devant décider du titre, Charlier, Maraite et l'incontournable Boon réussissaient le sans-faute pour le Racing, tandis que seul Degroote et Pokorny parevnaient à tromper Gucassoff. Il s'agit du troisième sacre national consécutif en salle pour les Racingmen, le 9e en 11 ans, les deux autres titres ayant été inscrits au palmarès des Namurois en 2014 et 2015. Plus tôt dans la soirée, l'équipe dames du Waterloo Ducks avait décroché son premier trophée en finale d'un championnat senior indoor en remportant la finale féminine par 3-2 aux shoot-outs face au White Star (2-2 au terme du temps réglementaire). (Belga)

Si Tom Boon, à peine revenu de son stage hivernal avec les Red Lions en extérieur, a marqué tous les buts et souvent donné l'avance pour les Rats ucclois, les Namurois n'ont jamais baissé les bras. Pokorny, Zimmer (3x), Wyss-Chodat (2x) et Garreta ont chaque fois gardé les hommes de Pierre-Emmanuel Coppin dans le match. Aux shoot-outs devant décider du titre, Charlier, Maraite et l'incontournable Boon réussissaient le sans-faute pour le Racing, tandis que seul Degroote et Pokorny parevnaient à tromper Gucassoff. Il s'agit du troisième sacre national consécutif en salle pour les Racingmen, le 9e en 11 ans, les deux autres titres ayant été inscrits au palmarès des Namurois en 2014 et 2015. Plus tôt dans la soirée, l'équipe dames du Waterloo Ducks avait décroché son premier trophée en finale d'un championnat senior indoor en remportant la finale féminine par 3-2 aux shoot-outs face au White Star (2-2 au terme du temps réglementaire). (Belga)