Vainqueur en solitaire à Aprica, avec 7 secondes d'avance sur le Néerlandais Thymen Arensman (DSM), Hirt a pourtant connu une journée compliquée. "Au départ, le groupe de tête ne s'entendait pas très bien. Il a fallu faire le forcing. Dans le dernier col, j'ai connu un problème de dérailleur, je ne parvenais plus à passer certaines vitesses", a expliqué le Tchèque de 31 ans, qui a écrit la plus belle ligne de son palmarès. "J'ai vraiment souffert mais j'y suis parvenu." Pourtant, c'est l'Allemand Lennard Kämna qui était devant dans la dernière ascension du jour. "J'avais prévu d'attaquer dans la partie la plus pentue car je savais qu'elle était à mon avantage. C'était difficile mais je devais tenter ma chance. Finalement, c'est bien d'avoir essayé", a souri Hirt. "Je ne sais pas si ça va changer ma carrière mais je voulais vraiment gagner une étape sur le Giro. J'ai toujours dit que je pouvais m'arrêter après une victoire sur le Tour d'Italie. Je suis très heureux de l'avoir fait mais je ne veux pas m'arrêter pour autant", a rigolé le Tchèque, qui a apporté une 2e victoire à l'équipe belge Intermarché - Wanty - Gobert. (Belga)

Vainqueur en solitaire à Aprica, avec 7 secondes d'avance sur le Néerlandais Thymen Arensman (DSM), Hirt a pourtant connu une journée compliquée. "Au départ, le groupe de tête ne s'entendait pas très bien. Il a fallu faire le forcing. Dans le dernier col, j'ai connu un problème de dérailleur, je ne parvenais plus à passer certaines vitesses", a expliqué le Tchèque de 31 ans, qui a écrit la plus belle ligne de son palmarès. "J'ai vraiment souffert mais j'y suis parvenu." Pourtant, c'est l'Allemand Lennard Kämna qui était devant dans la dernière ascension du jour. "J'avais prévu d'attaquer dans la partie la plus pentue car je savais qu'elle était à mon avantage. C'était difficile mais je devais tenter ma chance. Finalement, c'est bien d'avoir essayé", a souri Hirt. "Je ne sais pas si ça va changer ma carrière mais je voulais vraiment gagner une étape sur le Giro. J'ai toujours dit que je pouvais m'arrêter après une victoire sur le Tour d'Italie. Je suis très heureux de l'avoir fait mais je ne veux pas m'arrêter pour autant", a rigolé le Tchèque, qui a apporté une 2e victoire à l'équipe belge Intermarché - Wanty - Gobert. (Belga)