Il comparaîtra dans l'après-midi devant le juge Michel Claise. Celui-ci décidera de son placement éventuel sous mandat d'arrêt. L'information diffusée plus tôt faisant état de sa libération sans inculpation était prématurée et inexacte.

M. Van Holsbeeck avait été interpellé chez lui jeudi matin pour être interrogé dans le cadre de l'enquête qui a déjà mené aux arrestations récentes et à l'inculpation de l'agent de joueurs Christophe Henrotay, à Monaco, et de son proche collaborateur Christophe Cheniaux en région liégeoise.

L'enquête se penche sur de possibles rétrocommissions à l'occasion de transferts de joueurs. Elle porte notamment sur des arrangements financiers autour du transfert de l'attaquant Aleksandar Mitrovic vers le club anglais de Newcastle en 2015 et autour du transfert de Youri Tielemans à l'AS Monaco. Cette enquête est distincte d'une autre enquête sur des fraudes dans le milieu du football belge, instruite à Tongres, et qui a abouti il y a quelques mois à l'arrestation des agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Veljkovic.

Dans l'enquête bruxelloise, des perquisitions avaient déjà été menées en avril dernier au centre de formation du Sporting d'Anderlecht à Neerpede, au stade du club, au siège de l'Union Belge (URBSFA) et dans une agence immobilière.

Mardi et mercredi, ce sont quatre adresses à Monaco, deux en Belgique et une à Londres qui ont été perquisitionnées. L'agent de joueurs Christophe Henrotay et son associé Christophe Cheniaux ont été interpellés à l'issue de ces perquisitions. Tous deux ont été placés sous mandat d'arrêt et inculpés de blanchiment d'argent, corruption privée, association de malfaiteurs, faux et usage de faux. Trois voitures de luxe, une somme de sept millions d'euros en espèces, un bateau et deux appartements ont été saisis.