Hein Vanhaezebrouck a réagi aux allégations faites à son encontre dans le dossier de suspicion de fraude dans le football belge. "Les insinuations selon lesquelles j'aurais reçu des paiements au noir grâce à des constructions mises en place par l'agent Mogi Bayat sont complètement infondées", a déclaré l'entraîneur de La Gantoise dans un communiqué transmis notamment à l'Agence BELGA.

"Je n'ai pas été soupçonné ou interrogé pour ces faits", a ajouté Vanhaezebrouck. "Pour le reste, je coopère pleinement, et de manière transparente avec les autorités. Je n'ai rien à cacher."

"J'ai été et je suis toujours rémunéré très correctement et conformément au marché par La Gantoise", a poursuivi l'entraîneur. "Les montants mentionnés dans la presse sont tout simplement incorrects et mènent à des informations trompeuses. En raison des résultats exceptionnels du club durant la période concernée, mes contrats et de travail et les rémunérations prévues ont été adaptées à plusieurs reprises. Toutes les obligations fiscales ont été respectées. La manière dont Monsieur Bayat gère ses affaires n'a rien à voir avec moi. Enfin, je souhaite également déclarer que je regrette profondément qu'il y ait apparemment des personnes qui trouvent nécessaires de violer leur secret professionnel en divulguant des données d'un dossier judiciaire dans lequel je ne suis pas du tout impliqué, simplement pour attirer l'attention des médias." L'entraîneur de 57 ans souligne qu'il ne donnera plus de commentaire sur cette affaire.

LES REVELATIONS DU STANDAARD

Les enquêteurs actifs dans l'enquête sur la suspicion de fraude dans le football belge soupçonne l'actuel entraîneur de la Gantoise Hein Vanhaezebrouck d'avoir reçu 283.750 euros en noir lors de son premier passage à la Ghelamco Arena (2014-2017), via des constructions mises en place par l'agent Mogi Bayat, à savoir des rapports de scouting fictifs et des commissions falsifiées sur les transferts. Le quotidien De Standaard a révélé l'information mardi.

Cependant, le nom de Vanhaezebrouck ne figure pas sur la liste des 57 personnes que le parquet veut renvoyer devant le tribunal correctionnel dans le cadre du Football Gate.

Dans ce cas-ci, il s'agit de fraude fiscale et les joueurs et entraîneurs qui ont été partiellement payés au noir devront régler cela avec le fisc. Il n'existe pas de preuve que Vanhaezebrouck ait effectivement reçu de l'argent au noir de Bayat, mais le parquet estime que les indices sont suffisamment forts pour demander le renvoi de Bayat devant le tribunal correctionnel pour les transactions avec Vanhaezebrouck, indique le journal.

Hein Vanhaezebrouck a réagi aux allégations faites à son encontre dans le dossier de suspicion de fraude dans le football belge. "Les insinuations selon lesquelles j'aurais reçu des paiements au noir grâce à des constructions mises en place par l'agent Mogi Bayat sont complètement infondées", a déclaré l'entraîneur de La Gantoise dans un communiqué transmis notamment à l'Agence BELGA."Je n'ai pas été soupçonné ou interrogé pour ces faits", a ajouté Vanhaezebrouck. "Pour le reste, je coopère pleinement, et de manière transparente avec les autorités. Je n'ai rien à cacher." "J'ai été et je suis toujours rémunéré très correctement et conformément au marché par La Gantoise", a poursuivi l'entraîneur. "Les montants mentionnés dans la presse sont tout simplement incorrects et mènent à des informations trompeuses. En raison des résultats exceptionnels du club durant la période concernée, mes contrats et de travail et les rémunérations prévues ont été adaptées à plusieurs reprises. Toutes les obligations fiscales ont été respectées. La manière dont Monsieur Bayat gère ses affaires n'a rien à voir avec moi. Enfin, je souhaite également déclarer que je regrette profondément qu'il y ait apparemment des personnes qui trouvent nécessaires de violer leur secret professionnel en divulguant des données d'un dossier judiciaire dans lequel je ne suis pas du tout impliqué, simplement pour attirer l'attention des médias." L'entraîneur de 57 ans souligne qu'il ne donnera plus de commentaire sur cette affaire. Les enquêteurs actifs dans l'enquête sur la suspicion de fraude dans le football belge soupçonne l'actuel entraîneur de la Gantoise Hein Vanhaezebrouck d'avoir reçu 283.750 euros en noir lors de son premier passage à la Ghelamco Arena (2014-2017), via des constructions mises en place par l'agent Mogi Bayat, à savoir des rapports de scouting fictifs et des commissions falsifiées sur les transferts. Le quotidien De Standaard a révélé l'information mardi. Cependant, le nom de Vanhaezebrouck ne figure pas sur la liste des 57 personnes que le parquet veut renvoyer devant le tribunal correctionnel dans le cadre du Football Gate. Dans ce cas-ci, il s'agit de fraude fiscale et les joueurs et entraîneurs qui ont été partiellement payés au noir devront régler cela avec le fisc. Il n'existe pas de preuve que Vanhaezebrouck ait effectivement reçu de l'argent au noir de Bayat, mais le parquet estime que les indices sont suffisamment forts pour demander le renvoi de Bayat devant le tribunal correctionnel pour les transactions avec Vanhaezebrouck, indique le journal.