Après avoir été champion de Belgique avec La Gantoise en 2015, Hein Vanhaezebrouck a remporté la Coupe de Belgique avec les Buffalos lundi au stade Roi Baudouin. La finale s'est joué aux tirs au but face à Anderlecht, le score étant de 0-0 après le temps réglementaire et les prolongations.

"C'était une finale serrée", a déclaré l'entraîneur gantois en conférence de presse après la rencontre. "Les deux équipes ont été dangereuses par moments. Anderlecht n'était pas inférieur, ils étaient plus ou moins au même niveau que nous, même si on a eu les meilleures occasions. Ça se joue finalement aux penalties, qui restent une loterie".

La Gantoise a remporté sa 4e Coupe de Belgique en battant en finale une équipe qui lui a barré la route des Champions playoffs. "On est bien sûr déçu de ne pas être en playoffs I, mais cette déception n'est pas si grande", dit Hein Vanhaezebrouck. "On avait prévu d'avoir 60, 61 points, ce qui nous aurait permis d'être 2e l'année passée. Maintenant, on termine avec 62 points mais on est 5e. On a fait ce qu'il fallait mais malheureusement, cela n'a pas été suffisant".

"On avait trois objectifs en début de saison: passer l'hiver en Coupe d'Europe, jouer les playoffs et aller jusqu'au bout en Coupe", poursuit le coach des Buffalos. "On a éliminé le Standard, on a sorti Bruges en deux matches et maintenant on bat Anderlecht. Je pense donc qu'on mérite cette Coupe. On a gagné la Coupe, la Supercoupe, on a été champion, on a passé l'hiver en Ligue des Champions, en Europa League et en Conference League. C'est pas mal pour une équipe belge".

Hein Vanhaezebrouck décroche ainsi sa première Coupe de Belgique, après une finale perdue en 2012 avec Courtrai (1-0 face à Lokeren). "Cette défaite reste une des pages les plus noires de ma carrière d'entraîneur", dit HVH. "J'aurais tant aimé offrir un ticket européen à Courtrai, ça aurait été un cadeau incroyable". Hein Vanhaezebrouck, qui arrive en fin de contrat en fin de saison, est resté vague sur son avenir à la tête des Buffalos. "Tout est possible, on verra bien", dit-il. "Je suis assez vieux et assez sage pour prendre une décision quant à mon avenir. C'est un club où je me sens bien, mais il faut voir où va le club. Que pourra-t-il faire ? Je veux des réponses à ces questions".

Après avoir été champion de Belgique avec La Gantoise en 2015, Hein Vanhaezebrouck a remporté la Coupe de Belgique avec les Buffalos lundi au stade Roi Baudouin. La finale s'est joué aux tirs au but face à Anderlecht, le score étant de 0-0 après le temps réglementaire et les prolongations. "C'était une finale serrée", a déclaré l'entraîneur gantois en conférence de presse après la rencontre. "Les deux équipes ont été dangereuses par moments. Anderlecht n'était pas inférieur, ils étaient plus ou moins au même niveau que nous, même si on a eu les meilleures occasions. Ça se joue finalement aux penalties, qui restent une loterie". La Gantoise a remporté sa 4e Coupe de Belgique en battant en finale une équipe qui lui a barré la route des Champions playoffs. "On est bien sûr déçu de ne pas être en playoffs I, mais cette déception n'est pas si grande", dit Hein Vanhaezebrouck. "On avait prévu d'avoir 60, 61 points, ce qui nous aurait permis d'être 2e l'année passée. Maintenant, on termine avec 62 points mais on est 5e. On a fait ce qu'il fallait mais malheureusement, cela n'a pas été suffisant"."On avait trois objectifs en début de saison: passer l'hiver en Coupe d'Europe, jouer les playoffs et aller jusqu'au bout en Coupe", poursuit le coach des Buffalos. "On a éliminé le Standard, on a sorti Bruges en deux matches et maintenant on bat Anderlecht. Je pense donc qu'on mérite cette Coupe. On a gagné la Coupe, la Supercoupe, on a été champion, on a passé l'hiver en Ligue des Champions, en Europa League et en Conference League. C'est pas mal pour une équipe belge". Hein Vanhaezebrouck décroche ainsi sa première Coupe de Belgique, après une finale perdue en 2012 avec Courtrai (1-0 face à Lokeren). "Cette défaite reste une des pages les plus noires de ma carrière d'entraîneur", dit HVH. "J'aurais tant aimé offrir un ticket européen à Courtrai, ça aurait été un cadeau incroyable". Hein Vanhaezebrouck, qui arrive en fin de contrat en fin de saison, est resté vague sur son avenir à la tête des Buffalos. "Tout est possible, on verra bien", dit-il. "Je suis assez vieux et assez sage pour prendre une décision quant à mon avenir. C'est un club où je me sens bien, mais il faut voir où va le club. Que pourra-t-il faire ? Je veux des réponses à ces questions".