Lors du match contre Genk le 24 avril dernier, Vanhaezebrouck avait reçu deux cartes jaunes coup sur coup après avoir protesté auprès de l'arbitre Nathan Verboomen contre l'exclusion de Vadis Odjidja-Ofoe. Il était ainsi suspendu pour le déplacement à Charleroi le samedi 30 avril. Dans la foulée du match contre Genk, 'HVH' s'était attaqué au Département arbitrage de l'Union belge dans une interview accordée au journal Het Laatste Nieuws. Il avait notamment traité Bertrand Layec, le patron de l'arbitrage belge, de "menteur". Mardi dernier, le Parquet fédéral de l'Union belge avait proposé trois matches de suspension à Vanhaezebrouck dont deux avec sursis et une amende de 3.000 euros. Le club gantois avait fait appel de la décision et Vanhaezebrouck avait donc pu être sur le banc samedi contre Malines. (Belga)

Lors du match contre Genk le 24 avril dernier, Vanhaezebrouck avait reçu deux cartes jaunes coup sur coup après avoir protesté auprès de l'arbitre Nathan Verboomen contre l'exclusion de Vadis Odjidja-Ofoe. Il était ainsi suspendu pour le déplacement à Charleroi le samedi 30 avril. Dans la foulée du match contre Genk, 'HVH' s'était attaqué au Département arbitrage de l'Union belge dans une interview accordée au journal Het Laatste Nieuws. Il avait notamment traité Bertrand Layec, le patron de l'arbitrage belge, de "menteur". Mardi dernier, le Parquet fédéral de l'Union belge avait proposé trois matches de suspension à Vanhaezebrouck dont deux avec sursis et une amende de 3.000 euros. Le club gantois avait fait appel de la décision et Vanhaezebrouck avait donc pu être sur le banc samedi contre Malines. (Belga)